Fer de lance (1934)

Tous les titres :

Bande Élastique (La)

Black Mountain (The)

Compagnons de la peur (Les)

Dans la plus stricte intimité

Deux portes sur la mort

Fer de lance

Fille sans nom (Une)

Homme aux orchidées (L')

Ici radio New York

Je vous regarderai mourir

Voix du mort (La)

Titre anglais : Fer de lance

Fer de lance de Rex Stout est un roman où les représentants de la justice officielle en prennent pour leur rhume.  Anderson, Derwin, Corbett et O'Grady sont dépréciés, mais le caractère répétitif des attaques fait plus penser à de la caricature, qu'à une dénonciation sérieuse.  Le système judiciaire est nécessaire à la société.  Les policiers font un travail utile.  Ils jouent, à leur façon, leur rôle dans le maintien de l'ordre.

Quand on cherche des coupables dans un roman policier, il y a des types de personnages suspects et des situations suspectes.  On en trouve plusieurs dans Fer de lance

Il y a la femme malade : Ellen Barstow.  Souvent, la maladie, pour une femme, est une punition pour ses mauvaises actions.  Ellen Barstow, aurait pu, par exemple, tromper son mari.  La maladie pourrait aussi servir à empêcher le témoignage de la femme, pour maintenir le suspense plus longtemps.  On trouve des femmes malades dans L'affaire Lerouge d' Émile Gaboriau ou Maigret en meublé de Simenon.

Lawrence Barstow est aussi un bon suspect.  C'est un garçon sans situation stable, qui cause des soucis à son père.  Il aurait pu vouloir assassiner son père pour toucher un héritage.

Le coupable aurait pu être Blaine, le secrétaire de E. D. Kimball.  Quelquefois, le coupable est une personne qui n'est pas suspecte à première vue, mais qui fait partie des personnages secondaires importants.  Blaine aurait pu être un autre fils de E. D. Kimball, comme dans Maigret à New York de Simenon.

Parmi les suspects, il y a aussi, souvent, l'étranger antipathique.  Manuel Kimball joue ce rôle, ici.  Il exaspère Goodwin et Sarah Barstow.  C'est finalement cette piste qui sera la bonne.

Au moment où les deux Kimball étaient suspects et où on se demandait si E. D. Kimball avait prêté son driver à Peter Barstow volontairement ou accidentellement, pour que les affaires Kimball et Barstow soient bien entremêlées, on aurait pu penser qu'un des Kimball était l'amant d'Ellen Barstow.  Quels éléments possédions-nous pour décider de la culpabilité de E. D. ou de Manuel ?  E. D. Kimball nous était présenté comme un entrepreneur honnête qui avait travaillé dur pour bâtir sa fortune, ce qui désignait plutôt Manuel comme le coupable.  Mais Manuel n'est pas formellement identifié comme coupable avant presque la fin du roman.  Quand on apprend que le coupable est pilote d'avion, on se rappelle que Lawrence Barstow est aussi un pilote.  L'auteur aurait pu vouloir égarer le lecteur jusqu'à la fin.  On aurait presque souhaité l'innocence de Manuel Kimball.  

A l'origine de tous ces péripéties, il y a une histoire de triangle amoureux.  Dans le passé, E. D. Kimball a été trompé par sa femme.  Kimball a tué sa femme et l'amant.  Il était considéré comme très grave, pour une femme, de tromper son mari, parce que la femme était subordonnée à son mari et que c'était une grave faute d'introduire des bâtards dans les familles.  Sur la question des enfants illégitimes, lire L'amour de Jules Michelet, L'affaire Lerouge d' Émile Gaboriau, La maison du juge et Le rapport du gendarme de Simenon.  Le fait que Manuel Kimball porte le même prénom que l'amant de sa mère est probablement une forte indication de son illégitimité.  Étant illégitime, il n'est pas évident que Manuel pouvait survivre.  Il n'est pas plus évident que son père pouvait survivre, parce que deux personnes mariées sont soudées ensembles, à la vie à la mort.  E. D. Kimball est affecté par le mauvais comportement de sa femme.  Il n'a pas pu refaire sa vie paisiblement.

Pourquoi E. D. Kimball a-t-il été rechercher son fils après avoir attendu si longtemps ?  Dans l'espoir d'avoir une famille sans doute mais, étant illégitime,  Manuel ne pouvait pas se marier et avoir des enfants.  Cela n'aurait fait que perpétuer le problème.  Manuel s'appelait Kimball, comme son père légal.  Ses enfants se seraient appelés Kimball comme lui.  Tout ces gens aurait réclamer leur part d'héritage et tout cela aurait été faux.  Probablement que tout ce qui arrive dans de roman était nécessaire et inévitable.  E. D. Kimball et Manuel Kimball devaient être éliminés.

Les questions familiales sont de très importants mobiles de crimes dans les romans, parce que la famille est un des fondements de la société et que, dans un monde où le mariage est obligatoire, les gens ont plus de chance d'être mariés que de se faire assommer par un voleur.  Les questions familiales ont aussi un intérêt humain et commercial, parce que le public aime ça.  Tout ce qui touche au mariage, à l'amour, à la sexualité, à la fidélité conjugale, au fantasme, se vend bien.  Combien de chansons d'amour existe-t-il dans le monde ?

Il semble y avoir un amalgame entre le mauvais comportement de la femme de E. D. Kimball et sa qualité d'étrangère.  Kimball était peut-être un industriel de talent, mais il aurait dû savoir qu'on n'épouse pas une sud-américaine.  Le mélange, chez Manuel Kimball, d'un prénom espagnol et d'un nom irlandais est dénoncé par Archie Goodwin.  Il est fascinant de constater que, des auteurs de nationalités différentes, comme Simenon, Agatha Christie et Rex Stout, mettent l'accent sur le caractère néfaste des étrangers.  Il y a des étrangers dans tous les pays du monde et partout les étrangers font des choses qu'il ne faut pas faire.

Fer de lance est, un peu, un roman sur l'importance de la famille.  La famille Kimball est détruite par l'inconduite de l'épouse.  Maria Maffei est attristée par la mort de son frère.  Les Williamson sont reconnaissants envers Wolfe d'avoir fait libérer leur fils, qui avait probablement été kidnappé.  Anna Fiore était prête à risquer sa vie pour pouvoir se marier dans des conditions décentes.

Haut de la page

Allen, Mike. 

Robuste; alerte; caddie de Peter Barstow; honnête; a placé le sac de golf de Peter Barstow dans la voiture de Lawrence; doute que l'aiguille ait été cachée dans le driver.

Anderson, Fletcher M. 

En 1928 assistant de District Attorney dans l'affaire Goldsmith; en 1929 a été nommé District Attorney pour le Comté de Westchester; doit beaucoup à Nero Wolfe; a épousé une femme très riche; ambitieux; intelligent; bronzé; déplait à Goodwin; paye 10,000 dollars à Wolfe pour l'identité de l'assassin; [opportuniste].

Barstow, Ellen. 

Femme de Peter; mère de Lawrence et Sarah; offre 50,000 dollars pour l'arrestation du meurtrier de son mari; pas toujours responsable ?; santé chancelante [bizarre ?]; encore belle; 56 ans; paraît pas plus de 40; cheveux presque blancs; avait intérêt à tuer son mari ?; invoque Dieu qui l'a forcée à se résigner ?; espèce de folle; a offert les nouveaux bâtons de golf à son mari; neurasthénique ?; a tiré un coup de revolver sur son mari; paye 50,000 dollars à Wolfe pour avoir démasqué Manuel Kimball; [Voir une autre femme malade dans L'affaire Lerouge de Gaboriau].

Barstow, Lawrence.  

Fils de Peter; 27 ans; a été à l'Université de Holand jusqu'à 21 ans; pas d'emploi stable; a causé des soucis à son père; étudie des modèles d'aéroplanes; dit Larry; affection pour son père.

Barstow, Peter Oliver.

58 ans; recteur de l'Université de Holand; mort d'une embolie sur un terrain de golf ?; père de Lawrence et Sarah; mari d'Ellen; riche; tué par une aiguille empoisonnée cachée dans le manche d'un club de golf; juste bon et charitable; aimé par tout le monde; né à Chatham, Illinois, le 9 avril 1875; mort par accident à la place de E. D. Kimball.

Barstow, Sarah. 

Jeune; 25 ans; très connue dans les milieux universitaires; belle; conduit sa voiture elle-même; plait à Goodwin; fille de Peter et Ellen; demande à Wolfe de ne pas rechercher l'assassin; trouve que Wolfe n'a pas de cœur; admire les orchidées de Wolfe; a pris le sac de golf de son père et l'a jeté dans l'Hudson.

Blaine.  

Secrétaire de E. D. Kimball; jeune homme; mâchoire carrée.

Bradford, Nathaniel. 

Médecin; vieil ami de Peter Barstow; a donné le permis d'inhumer Barstow; dit Than; veuf; considéré comme un membre de la famille Barstow; grand; sérieux; pensait protéger Ellen Barstow.

Carter, Mrs. 

Cinquantaine d'années; pauvre; sèche; active; témoin de l'atterrissage de l'avion de Manuel Kimball.

Catter, Orrie.  

Détective privé; travaille pour Wolfe.

Cook, Ben.

Chef de la police.

Corbett, H. R. 

Vigoureux; carrure imposante; policier; antipathique.

Derwin. 

Assistant du District Attorney Anderson; convenablement vêtu; paraît sérieux; moins de 40 ans; [déprécié]; relations difficiles avec Goodwin.

Durkin, Fanny.  

Femme de Fred; Italienne.

Durkin, Fred.

Détective privé; brave garçon; a travaillé pour Wolfe; remercié à cause de la crise; travaille à la journée pour Wolfe; mari de Fanny.

Elliott. 

Rédacteur en chef de la Revue Médicale; gros, rougeaud.

Fiore, Anna. 

Bonne de Mrs Ricci; vingtaine d'années; peau rugueuse et jaunâtre; perpétuellement effrayée; a un faible pour Archie Goodwin; a reçu de l'argent du meurtrier pour se taire; refuse de répondre aux questions de Wolfe; orpheline; brave fille; protégée par Mrs Ricci; simple d'esprit; amoureuse de Manuel Kimball ?; reçoit 1,000 dollars de Wolfe [était prête à risquer sa vie pour avoir de l'argent pour se marier, on ne peut pas faire autrement que de respecter ça].

Foster, Harry. 

Journaliste à la Gazette; ami d'Archie Goodwin.

, Fritz.

Cuisinier de Nero Wolfe; rougit en présence des femmes; Suisse.

Glueckner. 

Fournisseur de fleurs pour Nero Wolfe.

Goodwin, Archie. 

Assistant de Wolfe; aime pas la voix d'Anderson; admire les orchidées de Wolfe; malaise au sujet de Manuel Kimball; aversion envers Manuel Kimball; détective privé; boit du lait; si jamais il tue quelqu'un ce sera une femme; trouve les femmes plus obstinées que les hommes; Américain; fait donner 1,000 dollars à Anna Fiore par Wolfe [Donne un côté humain à Wolfe qui est un intellectuel plus froid et un patron].

Gore, Bill.

Détective privé; travaille pour Wolfe.

Gottlieb. 

Professeur de psychologie; a écrit un livre "Le détective et le crime moderne"; admirateur de Wolfe; pense que Wolfe est un artiste et un honnête homme.

Horstman.

Vieux jardinier à l'emploi de Nero Wolfe; peste contre Wolfe; tient à "ses" fleurs comme à la prunelle de ses yeux; relation amour-haine avec Wolfe.

Kimball, E. D.   

Ami de Peter Barstow; sort rarement; courtier en grains; était la vraie victime visée par le meurtrier; grisonnant; air à la fois chagrin et amusé; prêt à témoigner -> fils coupable ?; aime ce qui est bien fait; [honnête homme]; ne boit que de l'eau; philosophe; cultivé; ses parents sont morts jeunes; s'est formé tout seul; a été 20 ans en Argentine; a travaillé dur; s'est marié à Buenos-Aires; sa femme l'a trompé avec son meilleur ami sous les yeux de son fils; a tué sa femme et l'amant; sûr que Manuel est pas son fils; a été chercher son fils il y a 4 ans [Voir La maison du juge de Simenon pour la question des enfants illégitimes]; refuse de dénoncer son fils pour avoir des petits-fils; [voilà ce qui arrive quand on épouse une étrangère]; tué avec son fils dans l'écrasement de leur avion; [Dans Jeux de glaces d'Agatha Christie le père et le fils meurent aussi. Pouvait-on éliminer le fils sans éliminer le père ?].

Kimball, Manuel.  

Ami de Peter Barstow; propriétaire d'un avion; vole avec Lawrence Barstow; teint mat; cheveux noirs lustrés; exaspère Goodwin et Sarah Barstow; pilote expérimenté; mère morte; origine étrangère; voix surprenante, douce et plaisante; prénom espagnol et nom irlandais; soupçonné par Goodwin; Manuel est le nom de l'ami de son père [le désordre appelle le désordre]; a été un des meilleurs pilotes de l'armée argentine; Argentin; a tenté de faire mordre Wolfe par un serpent fer de lance; se suicide en faisant écraser son avion, son père avec lui; [justice expéditive] [son prénom doit être un indice qu'il est illégitime].

Maffei, Carlo. 

Frère de Maria; disparu depuis deux jours; deux ans de plus que Maria; très habile mécanicien de précision; longtemps travaillé pour les joailliers Rathburn et Cross; boit; renvoyé; travail irrégulier; dépense ses économies [un peu au bout du rouleau]; aidé par sa sœur; songeait à retourner en Italie; découragé; a remis son départ; plus besoin d'argent ?; tué d'un coup de poignard; a fabriqué un club de golf qui a tué Peter Barstow; a essayé de faire chanter le meurtrier; assassiné par Manuel Kimball.

Maffei, Maria.  

Petite; Italienne de condition modeste; près de la quarantaine; meilleure amie de Fanny Durkin; célibataire; sœur de Carlo; femme de chambre dans un hôtel particulier de Park Avenue; très affectée par la mort de son frère; vieillie de 10 ans.

Morley, Dick.  

Assistant d'un District Attorney de New York; admirateur de Nero Wolfe.

O'Grady.

De la Brigade Criminelle; jeune; allure athlétique; regard froid et méfiant; pas aimé par Goodwin; [déprécié ?]; antipathie de Wolfe ?

Panzer, Saul. 

Employé de Wolfe.

Ricci, Mrs. 

Patronne de Maria Maffei; petite femme grasse; paumes humides; nez épaté; mains ornées de bagues.

Riley, William A. 

Blond; yeux bleus; caddie au Green Meadow Club.

Ritter, Miss. 

Travaille au bureau du District Attorney Anderson.

Robertson.  

Vieux amis des Barstow; 1 père, 1 mère + 2 filles.

Skinner.  

Mécanicien pour les avions de Manuel Kimball.

Small. 

Domestique des Barstow.

Towsend. 

Jeune homme; vendeur de la maison Corliss Holmes (équipement de golf); méprise Wolfe qui ne connaît pas le golf.

Williamson, Tommie. 

Fils d'un propriétaire de palace; avait été kidnappé ?; libéré grâce à Nero Wolfe.

Wolfe, Nero. 

Très grosse tête; énorme; gros buveur de bière; pessimiste ?; a réduit ses dépenses à cause de la crise; habite sa maison depuis plus de 20 ans; hippopotame; passe deux heures dans les serres tous les matins : de 9 à 11 heures; détective privé; numéro de téléphone : Bryant 92828; draps noirs; excentrique; antipathie pour Anderson; un ami lui a légué une maison en Égypte; sa mère habite Budapest; a laissé Manuel Kimball se faire justice lui-même; justifie la mort de E. D. Kimball parce qu'il aurait été désespéré sinon. 

Haut de la page