Le Petit Docteur : Les mariés du premier décembre (1938)

Tous les titres :

Affaire Lefrançois (L')

Amiral a disparu (L')

Assassin (L')

Au Rendez - Vous des Terre - Neuvas

Blanc à lunettes (Le)

Capitaine du Vasco (Le)

Châle de Marie Dudon (Le)

Chat (Le)

Cheminée du Lorraine (La)

Deuil de Fonsine (Le)

Écluse no 1 (L')

Étrangleur de Moret (L')

G.7

Gens d'en face (Les)

Guinguette à deux sous (La)

Homme tatoué (L')

Homme tout nu (L')

Inconnue d'Étretat (L')

Inspecteur Cadavre (L')

Jument perdue (La)

Larmes de bougies (Les)

Maigret et Monsieur Charles

Maison du canal (La)

Mariés du premier décembre (Les)

Mystères du Grand - Saint - Georges (Les)

Novembre

Otto Müller

Pacha (Le)

Péniche aux deux pendus (La)

Quarante - cinq degrés à l'ombre

Quartier nègre

Stan le tueur

Suspect(Le)

Témoignage de l'enfant de choeur (Le)

Valérie s'en va

Les mariés du premier décembre de la série Le petit docteur est un texte très très très moral de Georges Simenon.

Philippe Lourtie, un jeune médecin, soupçonne son épouse d'infidélité à cause de lettres anonymes qu'il reçoit depuis un certain temps. 

Madeleine est pourtant un modèle de vertu.  Elle n'est pas comme ces "jeunes filles d'aujourd'hui qui ne pensent qu'à paraître ou à s'amuser".   Madeleine est une "femme de devoir" bien "trop propre pour appartenir à deux hommes".  D'ailleurs sa mère elle-même "était une honnête femme, incapable de la moindre aventure".  De si nobles origines ne sauraient mentir.  Pourtant Madeleine est aperçue dans d'"infecte[s] boîte[s]  de nuit"  [...]  "sordides coulisses du plaisir".

On s'étonne toujours un peu devant les accès périodiques de vertu de l'homme aux dix mille femmes, qui chante alors les louanges des femmes vertueuses et lève le nez sur des cabarets qu'il ne devait pas toujours trouver si sordide de fréquenter.

En réalité Madeleine ne trompe pas son mari, il ne s'agit que d'un truc du père de la mariée, un homme "habitué à être obéi et admiré" [autocratie patriarcale, le père est le chef de famille], qui espère la rupture du couple Lourtie pour ravoir sa fille.  Bien entendu, la séparation n'est pas une possibilité et c'est le père que l'on expédie en voyage.

Simenon manie la plume acérée qu'il a parfois contre un personnage secondaire du récit : Mme Boutet "une caricature de femme, longue, noire comme un pruneau, sèche, désagréable, méfiante, fielleuse ..."  On ne comprend pas bien la cause de tant d'acharnement, jusqu'à ce qu'on apprenne que Mme Boutet s'adonne à la morphine.  Simenon était contre l'usage des drogues.  Les descriptions chargées ne sont jamais gratuites chez Simenon.  Il y a toujours une explication qu'il faut trouver.

Un autre personnage à signaler est Odile, la secrétaire de Philippe Lourtie.  Comme de juste, cette jolie fille est amoureuse de son patron.  Il y a beaucoup de secrétaires qui vivent des amours impossibles pour leurs patrons dans les textes de Simenon, ce qui est un indice de l'égocentrisme de l'auteur.  Simenon aimait être aimé et faire souffrir [Voir En cas de malheur : Mlle Bordenave].  Si on veut pousser l'insinuation encore plus loin, on peut suggérer que ce n'est peut-être pas un hasard si Lourtie a épousé Madeleine plutôt qu'Odile.  Il est sans doute plus avantageux pour un jeune médecin d'épouser la fille d'une sommité médicale, plutôt qu'une vulgaire secrétaire.  Si le mariage des Lourtie avait été arrangé, il n'aurait pas été mieux.

Haut de la page

Boutet, Albert. 

Médecin; ami des Lourtie; 60 ans; prédécesseur de Philippe; retraité.

Boutet, Mme.

Femme d'Albert; caricature de femme; longue; noire comme un pruneau; sèche; désagréable; méfiante; fielleuse; s'adonne à la morphine.

Dollent, Jean.  

Le Petit Docteur; aime boire.

Eusebio. 

Danseur professionnel au Monico.

Gromaire, Émile.  

Spécialiste des maladies nerveuses; père de Madeleine; renommé; sa femme est morte voilà dix ans; 65 ans; habitué à être obéi et admiré; a essayé de provoquer la séparation de Philippe et de sa fille pour ravoir celle-ci; part en voyage.

Jim. 

Patron du Tonneau d'Argent; origine australienne.

José.  

Patron du Monico.

Kling, Samuel.  

Ami d'enfance de Philippe Lourtie; médecin; s'est tiré une balle dans la tête; n'est pas mort; amoureux de Madeleine.

Lourtie, Madeleine. 

Femme de Philippe Lourtie; née Gromaire; femme de devoir; ne pense pas qu'à s'amuser; bonne maîtresse de maison; incapable de la moindre aventure; trop propre pour appartenir à deux hommes; fille d'Émile Gromaire.

Lourtie, Philippe. 

Ami de Dollent; 28 ans; travailleur; serein; calme; médecin; mari de Madeleine.

Odile. 

Secrétaire de Philippe Lourtie; jolie; pétillante; audacieuse; connaît Philippe depuis son enfance; a été amoureuse de lui.

Haut de la page

- 1 -

Exactement la femme [Madeleine Lourtie] que Lourtie avait décrite, moins jolie que belle, attirante, séduisante plutôt, mais d'une séduction subtile.

Non pas une de ces femmes sur qui on se retourne dans la rue, mais de celles qu'on apprécie à mesure qu'on les connaît et dont on voudrait alors faire la compagne de sa vie.


- 2 -

Et comme il y avait du monde, ce soir-là, Madeleine [Lourtie]  sortit de la cuisine où, en bonne maîtresse de maison, elle surveillait les derniers préparatifs.


- 3 -

[...]  le Tonneau d'Argent [...]  une infecte boîte de nuit de Rouen ...


- 4 -

[...]  cette atmosphère [au Monico]  sordide des coulisses du plaisir [...] 

[Simenon ne trouvait pas toujours ça sordide.  Il s'en accommodait parfois.]


- 5 -

- [Jean Dollent]  Mais vous [Madeleine et Philippe Lourtie]  vivez un grand, un pur amour ... Madeleine est une de ces femmes qu'aucun homme n'oserait souiller d'un soupçon ...  Philippe, de son côté, est un garçon tellement intègre ...

Haut de la page