L'assassin (1935)

Tous les titres :

Affaire Lefrançois (L')

Amiral a disparu (L')

Assassin (L')

Au Rendez - Vous des Terre - Neuvas

Blanc à lunettes (Le)

Capitaine du Vasco (Le)

Châle de Marie Dudon (Le)

Chat (Le)

Cheminée du Lorraine (La)

Deuil de Fonsine (Le)

Écluse no 1 (L')

Étrangleur de Moret (L')

G.7

Gens d'en face (Les)

Guinguette à deux sous (La)

Homme tatoué (L')

Homme tout nu (L')

Inconnue d'Étretat (L')

Inspecteur Cadavre (L')

Jument perdue (La)

Larmes de bougies (Les)

Maigret et Monsieur Charles

Maison du canal (La)

Mariés du premier décembre (Les)

Mystères du Grand - Saint - Georges (Les)

Novembre

Otto Müller

Pacha (Le)

Péniche aux deux pendus (La)

Quarante - cinq degrés à l'ombre

Quartier nègre

Stan le tueur

Suspect(Le)

Témoignage de l'enfant de choeur (Le)

Valérie s'en va

Dans le roman dur L'assassin de Georges Simenon, Hans Kupérus, un mari trompé, tue sa femme et son rival.  Kupérus est-il coupable ? Pour répondre à cette question, nous devons soupeser les actes de tous les personnages.

Une des règles de base, au 19ème siècle, c'est la mariage pour la vie, sans possibilité de séparation.  Une épouse n'a pas le droit de tromper son mari, parce qu'elle est inférieure à son mari et qu'elle seule peut garantir, hors de tout doute, la légitimité de ses enfants.  Au sujet des devoirs de l'épouse, lire l'Amour de Jules Michelet.

Alice Kupérus était coupable.  Elle méritait d'être punie, peu importe de quelle façon.  L'amant, Cornélius de Schutter, était aussi coupable, puisqu'il servait en quelque sorte d'instrument au crime.  Pour que les épouses soient vertueuses, les hommes ne doivent pas tenter de séduire les femmes des autres.  Lire aussi L'écluse no 1.  La culpabilité d'Alice et celle de Cornélius, amoindrit la faute de Kupérus.  C'est pour cela qu'il ne sera finalement pas arrêté.  Ce n'est pas accidentel.

Mais Kupérus est-il totalement innocent ?  N'est-il qu'une victime d'Alice et de Cornélius ?  Alice et Cornélius avaient tort mais, pour un mari, tuer sa femme est quand même un acte très grave, puisque la règle est le mariage pour la vie.  Aussi la fin de Kupérus n'est-elle pas triomphale.  Il sombre dans la folie, l'alcool et la solitude, alors qu'il aurait pu, théoriquement, se remarier et refaire sa vie.  Kupérus a droit, en quelque sorte, à une demi-punition.

Après la mort de sa femme, Kupérus la remplace pas sa bonne Neel, pour tenter de recréer un milieu familial normal.  Neel est forcée de mettre les vêtements d'Alice et doit accomplir les activités typiques de l'épouse, comme tricoter et broder.  Il n'est toutefois pas question que Kupérus épouse officiellement sa servante, ce qui serait une mésalliance, car Neel est considérée comme une pute.

Simenon faisait des amalgames entre certains métiers et les activités ou la moralité des individus.  Ainsi, les bonnes, secrétaires et infirmières sont généralement assimilées à des putes.

Kupérus est quasiment marié avec Neel.  Il s'en considère le propriétaire et lui interdit de voir d'autres hommes.  Kupérus veut Neel exclusivement, pour toute la vie, comme dans un mariage.  Kupérus donne des ordres à Neel et la menace, parce que c'est lui qui la fait vivre.  Celui qui possède l'argent contrôle l'autre.  C'est la relation normale avec l'épouse.  L'épouse est subalterne par rapport à son mari.

Chez Simenon, en matière de fidélité, il y a deux poids, deux mesures.  Les femmes doivent être fidèles et les hommes ont le droit d'être jaloux.  Kupérus a tué sa femme sans être arrêté mais, dans les romans de Simenon, il existe plein de maris qui trompent leurs femmes sans être punis.

Neel est une pute et si les putes ne sont généralement pas dangereuses, elles ont parfois des petits amis peu rassurants.  Karl, l'autre amant de Neel, est un chômeur professionnel, qui ne cherche pas de travail.  C'est donc forcément un délinquant.  De quoi vivrait-il ?  Une pute et un criminel vont bien ensembles.  Ils font partie du même monde.  Karl vit au crochet de ses maîtresses et a même tué une servante pour la voler, en n'étant pas plus puni que Kupérus.  Comme quoi les putes, chez Simenon, ont une vie assez dure.

Haut de la page

Beetje. 

Gamine de seize ans; louche; nouvelle servante de Kupérus; grosse; part après avoir reçu des gifles de Kupérus.

Brandt. 

Famille; le père est professeur au lycée des garçons; la mère est régente à l'école supérieure des filles; la fille Mia 12 ans joue du piano; voisins des Kupérus.

Costens, Mme.  

Tante de Kupérus; tient une poissonnerie.

De Greef.  

Docteur; spécialiste du coeur.

Groven, Antoine. 

Juge; joueur de billard.

Jef.  

Dit le vieux; garçon du café Onder de Linden depuis 30 ans.

Kees. 

Joueur de billard.

Kramm.  

Belle soeur de Kupérus.

Kupérus, Alice. 

Femme de Hans; 35 ans; grassouillette; brave femme quelconque; ressemble à un bonbon; sent le sucre; maîtresse de Schutter; [tuée par Kupérus parce qu'elle a cessé d'être une épouse bourgeoise]; pute pour de Schutter.

Kupérus, Hans.  

Grand et large; 45 ans; conservateur; conformiste; jaloux de Schutter; tue Schutter et Alice; médecin; fait partie des bourgeois de Sneek; couche avec Neel depuis le meurtre de sa femme; besoin de routine; fou ?; s'ennuie ?; tourne en rond; psychopathe ?

Lina. 

Blonde; femme entretenue par de Schutter; talons hauts; après la mort de Schutter entretenue par Van Malderen et peut-être Loos.

Loos. 

Patron du café Onder de Linden.

Moers. 

Médecin légiste. 

Neel.  

Servante de Kupérus; couche avec Kupérus après la mort d'Alice; a écrit la lettre anonyme à Kupérus; pute au grand coeur; soumise et apathique.

Schutter, Cornélius de. 

Avocat; fortuné; président de l'Académie de Billard; comte; 45-46 ans; parle plusieurs langues; a beaucoup voyagé; propriétaire de la plus belle maison de Sneek; conseiller communal; tué par Kupérus; nombreuses aventures féminines; affectait des opinions révolutionnaires.

Van Malderen, Franz.  

Avocat; ami de Kupérus avant les meurtres.

Van Malderen, Jane.  

Femme de Franz; soumise à son mari; plate et noiraude; laide.

Vorberg, Karl. 

Amant de Neel; Allemand; sans emploi; grand; très maigre; vit au crochet de Neel et de Kupérus; a d'autres maîtresses; a tué une servante.

Haut de la page

- 1 -

- [Van Malderen] Encore une femme … soupira-t-il. Moi, je suis tranquille. Mme Van Malderen est si laide que je ne serai jamais trompé …

Et c'était vrai ! Et il en était ravi !

[Élévation d'esprit]


- 2 -

- [Kupérus] Tu m'aimes un petit peu, Neel ?

- Qu'est-ce que vous voulez dire ?

- Ça t'a fait plaisir, la nuit dernière ?

- Cette question !

[Répondre à côté de la question]


- 3 -

- [Kupérus] Il t'aime, cet homme [Karl] ?

- [Neel] Je crois, dit-elle. 

- Et il n'est pas jaloux ?

- Je ne crois pas.

- Enfin, il a accepté que tu dormes avec moi ? Il accepte d'être trompé ?

- Ce n'est pas la même chose.

- Qu'est-ce qui n'est pas la même chose ?

- Vous ! Karl est assez intelligent pour savoir que c'est nécessaire…

[Une servante est obligée de coucher avec son patron.]


- 4 -

Il [Kupérus] n'en pouvait plus. Jamais il n'aurait cru que cela lui aurait fait un effet pareil. Voilà qu'il était jaloux de Neel, à présent ! Il souffrait parce qu'elle lui avait déclaré que leurs relations n'avaient pas d'importance …


- 5 -

- [Kupérus] Vous ne trouvez toujours pas de place ? L'autre se contenta de soupirer et le docteur comprit ce que cela voulait dire : 

- [Karl] Ne faisons pas les imbéciles. Vous savez bien que je ne cherche pas de place …

[Tout cela est bien moral]


- 6 -

Il [Kupérus] était jaloux ! Il ne pouvait supporter l'idée qu'elle [Neel]  irait dormir avec Karl ! Il y avait trois chambres au premier et il l'obligea à dormir dans l'une d'elles, se relevant deux fois la nuit pour s'assurer qu'elle n'avait pas quitté son lit.


- 7 -

Pourquoi cette idée que Neel pourrait le quitter l'épouvanta-t-elle ?

- [Kupérus]  Je veux que tu restes avec moi, tu entends ? Je te payerai ce que tu voudras … Mais je te défends de me quitter ! … Je te défends de parler à d'autres hommes ! ...


- 8 -

Plutôt que de permettre à Neel de partager le lit d'autres hommes, le lits d'autres patrons qu'elle regarderait de ses yeux pâles … Il aurait le courage de la tuer avant son arrestation, si bien qu'il serait tout à fait tranquille ...


- 9 -

Kupérus, par principe, refusait de s'emballer, trouvait que la réputation de Paris était surfaite, que la ville était sale, les femmes trop maquillées …


- 10 -

- [Kupérus] Alors, tu [Neel] ne me quitteras pas … Nous vivrons ici tous les deux … Tu feras tout ce que tu voudras … Mais il me faut une promesse, Neel : jure que tu ne me quitteras jamais … Jure-le sur la tête de ta mère …

[C'est quoi la différence entre ça et le mariage ?]

Haut de la page