La résurrection de Fu Manchu (1914)

Tous les titres :

Fiancée de Fu Manchu (La)

Fille de Fu Manchu (La)

Marque du singe (La)

Mystères du Si-Fan (Les)

Mystérieux docteur Fu Manchu (Le)

Piste de Fu Manchu (La)

Prophète au masque d'or (Le)

Résurrection de Fu Manchu (La)

Singe bleu (Le)

Yatagan turc (Le)

La ménagerie de Fu Manchu.

On ne peut pas attendre de Fu Manchu, qui n'est pas un criminel comme un autre, qu'il utilise les mêmes procédés que le délinquant commun.  Fu Manchu ne se sert pas que de vulgaires armes à feu.  Fu Manchu n'a pas seulement pour auxiliaires de banals êtres à deux bras et à deux jambes.  La science et la grande intelligence du Chinois lui permettent de s'assurer le concours de complices provenant, notamment, du règne animal.

Un chat est un petit animal de compagnie tout à fait paisible, à moins qu'on enduise ses griffes de poison et qu'on le lance à la tête de quelqu'un.

Tout le monde connaît les serpents venimeux, en a vu dans l'un ou l'autre film ou roman.  Il est cependant moins commun de faire remplacer un faux serpent par un vrai, dans une canne, pour en faire mordre le propriétaire.

Un singe doté de très longs bras peut étrangler des gens dans les appartements les mieux gardés, à moins que ses victimes ne soient prévenues.

Des petites souris blanches ne feraient jamais peur à personne mais, garnissez leurs petites queues de clochettes, cachez-les dans les murs d'une maison vieillotte, éteignez les lumières et les habitants de la maison pourraient succomber à la panique.

Nettement plus lugubre est l'invention des Six Barrières de la joyeuse Sagesse, instrument de torture consistant en une sorte de longue cage dans laquelle on introduit des rats de Canton, les "plus méchants du monde".  La cage est ajustée autour d'une certaine victime.  Plus la victime résiste à l'épreuve, plus elle est digne d'être honorée.

Intéressants comme complices, mais non doués de raison, les animaux peuvent parfois se comporter de manières imprévisibles et néfastes pour leurs employeurs.  Un cynocéphale contrarié peut se retourner contre ses maîtres.  Le marmouset préféré de Fu Manchu peut nuire à son propriétaire en laissant traîner les clés des menottes des prisonniers.

Complices, les animaux peuvent aussi devenir des symboles.  Celui qui a la garde du facétieux et fugueur paon blanc sacré fait mieux de ne pas le laisser s'échapper, parce que ce crime est puni de mort.

Haut de la page

Aziz.

Frère de Kâramaneh; beau jeune homme; peau d'or pâle; cheveux noirs et bouclés; Oriental; mince; yeux de velours; musulman.

Barton, Lionel.

Sir; ami de Nayland Smith et de Petrie; explorateur et archéologue; célèbre.

Blavatsky, Mme.

Exploratrice.

Burke.

Visage brun; serviteur d'Abel Slattin; large; visage brutal de bouledogue; ancien membre de la police de New York; victime de Fu Manchu; assassiné; mort affreuse.

Carter.

Policier; sergent.

Cleeve.

Docteur; fameux pathologiste.

Dee.

Docteur; alchimiste.

Eltham, J. D. 

Révérend; clergyman; visage fin et sensible; caractère brutal; rares cheveux blonds grisonnants aux tempes; en Chine connu sous le nom de missionnaire combattant; a provoqué l'insurrection boxer; fume la pipe; rempli de contradictions.

ÉVÊQUE.

Évêque de Damas; compagnon de voyage de Nayland Smith et de Petrie; vieil homme bienveillant; origines orientales; victime de typhoïde ?; eût pu poser pour un "Sadler"; tête petite et fine; corps volumineux; marche péniblement à l'aide de deux cannes; en réalité complice de Fu Manchu; cultivé; origine thug; voulait assassiner Kâramaneh, Aziz, Petrie ou Nayland Smith; mort atroce; [justice expéditive].

Forsyth.

Client du docteur Petrie; second capitaine d'un paquebot; assassiné par des complices de Fu Manchu; sosie de Nayland Smith; blond; porte une petite moustache; Anglais.

Fu Manchu.

Chinois de malheur; docteur; génie satanique; démon; criminel; Néron Chinois; Ordonnateur de tout ce qui est mauvais; maniaque; grand; hautes épaules; imposant et sinistre; longues mains osseuses; menton pointu; vaste front bombé; indescriptible méchanceté; cheveux rares et ternes; innombrables rides sur le visage; grande connaissance des poisons et insectes venimeux; porte une robe jaune; l'ongle de son index droit est d'une énorme longueur; fort; puissant; démarche féline et maladroite; rêve d'un empire jaune universel; visage repoussant; yeux verts; dents jaunes de fumeur d'opium; blessé par Kâramaneh.

Gray.

Médecin; confrère et voisin du docteur Petrie.

Hagar.

Mulâtre; énorme; serviteur de Kegan Van Roon; fin cuisinier; très musclé; complice de Fu Manchu; mort; victime de Nayland Smith.

Hewett, Mrs.

Très bonne cliente du docteur Petrie; fort estimable personne.

Kâramaneh.

Très belle; fille d'Asie aux yeux sombres; esclave de Fu Manchu; grands yeux verts; lèvres rouges; magnifiques cheveux bruns; doigts chargés de bagues; accent enchanteur; yeux magnifiques; semble sortie des contes de Bagdad à l'époque des Califes; complice de Fu Manchu; comparable à Dalila; sorte d'Égyptienne; radieuse mais hypocrite et maléfique Orientale; teint de pêche; sauve la vie de Nayland Smith et de Petrie.

Lejay.

Français; locataire des "Gables"; mort comme M. Maddison; homme d'affaires de Marseille.

Maddison, M. 

Ancien propriétaire des "Gables"; mort mystérieusement il y a six mois; ancien planteur de thé de Colombo; retiré des affaires; célibataire; victime de Fu Manchu.

Newsome, Mrs.

Hôtesse du docteur Petrie.

Petrie.

Docteur; amoureux de Kâramaneh; ami de Nayland Smith et de J.D. Eltham; clientèle peu nombreuse; faux nom = Pearce.

Platts.

Opérateur radio sur un paquebot.

Prior, Mrs.

La commère du navire; compagne de voyage de Nayland Smith et Petrie.

Ryman.

Inspecteur; policier.

Salaman, J. 

Antiquaire; métis; impassible; mâtiné de gréco-juif et de japonais; complice de Fu Manchu.

Shen-Yan.

Dit Singapore Charlie; Chinois; a eu une fumerie d'opium; membre du Clan des Sept; connaissance d'Abel Slattin; complice de Fu Manchu.

Slattin, Abel.

Habillé avec trop de recherche; haute taille; cheveux noirs; soigné; porte un monocle et une canne; accent américain prononcé; porte une bague à gros diamants; peau foncée avec un reflet bleuâtre; visage boursouflé; problème cardiaque; type sémite marqué; yeux noirs; antipathie de Nayland Smith; détestable réputation; détective privé; maître chanteur; à la solde de Fu Manchu; traître; jouait double jeu; a été le lieutenant Pepley de la police de New York; a été chassé de la police pour complicité de meurtre; habile canaille; coquin beau parleur; devrait être à Sing-Sing; a une dent en or; assassiné; victime de Fu Manchu; [stéréotype du riche escroc étranger].

Smith, Nayland.

Aime pas écrire; aigri; peu communicatif; commissaire de Birmanie; maigre; bronzé; regard d'acier; célibataire; haute stature; yeux gris; cheveux blanchis; traits durs; tire le lobe de son oreille gauche quand il réfléchit; n'obéit qu'à sa propre loi; a eu une déception amoureuse; voix autoritaire; fume la pipe; ennemi de Fu Manchu; faux nom = professeur Maxton.

Stacey.

Médecin à bord d'un paquebot.

Stevens.

Domestique de M. Maddison; honnête; sérieux.

Van Roon, Kegan.

Célèbre orientaliste et voyageur américain s'intéressant aux recherches psychiques; veut publier un livre sur la Chine; porte des verres fumés; teint olivâtre; cheveux noirs de jais; fume la cigare; infirme ?; à demi aveugle ?; Chinois; méchanceté animale; en réalité complice de Fu Manchu; le véritable Kegan Van Roon n'est jamais revenu de Chine; mort enlisé dans des sables mouvants; justice de Dieu.

Weymouth.

De Scotland Yard; géant à la puissante carrure; tempes un peu blanchies; réfléchi; stoïque; consciencieux; yeux bleus; teint coloré; gros.

Yen-Sun-Yat.

Chinois; mandarin; correspondant de J. D. Eltham; assassiné par Fu Manchu ou des complices.

Haut de la page

- 1 -

-  […] dans Whitechapel Road […]

Des camelots juifs, la plupart en manches de chemise, proclamaient l'excellence de leurs produits, et, n'était la différence de vêtements, ces infatigables israélites, insouciants des conditions climatiques, transpirant à l'ouvrage, auraient tout aussi bien pu se trouver non dans une misérable rue de Londres, mais dans quelque aussi misérable artère commerçante de l'Orient.

Ils proposaient des vêtements, grossiers ou délicats, et leur assortiment allait de la chaussure à la brillantine. Ils agrémentaient leurs enchères de tours de passe-passe et d'histoires drôles. Ils vendaient des montres avec un tour d'adresse, et des gilets fantaisie avec quelque anecdote.

Polonais, Russe, Serbes, Roumains, Juifs de Hongrie, Italiens de Whitechapel composaient le public. Le Proche et l'Extrême-Orient se coudoyaient. Le "pidgin" et le "yddisch" se disputaient la priorité de quelque article de mauvais goût, offert par un camelot de nationalité indécise, à cela près que toujours certain de ses ancêtres avait sucé le lait de l'éternelle Judée.

Des femmes, crottées jusqu'aux épaules, affublées de casquettes d'hommes, serrant sur des loques souillées de graisse des châles troués, chargée le plus souvent d'enfants au maillot, nu-tête, occupaient les trottoirs, envahissaient la chaussée, se pressaient autour des étalages comme les mouches sur une charogne.

[Un troupeau cosmopolite]


- 2 -

- En Chine, reprit Fu Manchu, nous appelons cette pittoresque fantaisie les Six Barrières de la joyeuse Sagesse. La première, par laquelle les rats sont admis, se nomme la Barrière du Joyeux Espoir; la seconde, la Barrière du Doute Enjoué. La troisième est poétiquement dénommée la Barrière de l'Extase Vraie, et la quatrième, Barrière du Doux Souci. J'ai été l'ami très honoré d'un mandarin de haut rang qui supporta le cours de la Joyeuse Sagesse jusqu'à la cinquième barrière - appelée Barrière des Doux Désirs - et l'admission du vingtième rat. Je l'estime presque à l'égal de mes ancêtres. […]

Haut de la page