Le mystérieux docteur Fu Manchu (1912)

Tous les titres :

Fiancée de Fu Manchu (La)

Fille de Fu Manchu (La)

Marque du singe (La)

Mystères du Si-Fan (Les)

Mystérieux docteur Fu Manchu (Le)

Piste de Fu Manchu (La)

Prophète au masque d'or (Le)

Résurrection de Fu Manchu (La)

Singe bleu (Le)

Yatagan turc (Le)

Le Mystérieux docteur Fu Manchu dirige une organisation dont le but est l'établissement d'une dictature Jaune à la grandeur de la planète.  Pour parvenir à ses fins, une telle organisation doit disposer d'argent, de moyens techniques : armes, inventions de toutes sortes; et de collaborateurs.

Dans ses aventures, Fu Manchu, passe justement une grande partie de son temps à s'emparer des moyens qui lui permettront de poursuivre ses activités.  L'argent, les trésors, peuvent être obtenus par le vol, le chantage ou l'extorsion.  Les inventions peuvent aussi être volées, mais il est encore mieux de voler l'inventeur lui-même dont on s'assure de contrôler la future production.  Voir, par exemple, Frank Norris West, Von Homber et lord Southery.  Lire aussi La fiancée de Fu Manchu

Les collaborateurs peuvent être, bien entendu, des Chinois comme Fu Manchu, des Asiatiques, des indigènes d'origines diverses, mais aussi des Occidentaux que l'on peut corrompre, dominer par le chantage, la menace ou subjuguer par des moyens plus inédits, comme l'hypnotisme ou les drogues dont Fu Manchu possède le secret.

Pour continuer d'exister, Fu Manchu doit aussi combattre ses ennemis, ce qui est le sujet principal du Mystérieux docteur Fu Manchu de Sax Rohmer.  On pourrait diviser les ennemis de Fu Manchu en quatre catégories :  les missionnaires, les représentants de la loi, les explorateurs et les traîtres.

Les missionnaires, comme J. D. Eltham, sont dangereux pour Fu Manchu parce qu'ils répandent les idées et les religions des colonisateurs dans les colonies.  L'adoption du mode de vie occidental par les colonisés diminue l'emprise de Fu Manchu sur ses concitoyens.

Les représentants des forces de l'ordre, en particulier Denis Nayland Smith, mais aussi des policiers, des militaires, des administrateurs, comme l'agent Cadby, Graham Guthrie et John Weymouth, sont des ennemis directs pour Fu Manchu.  Les représentants de la loi ont pour mission de traquer et de punir les criminels, quels que soient les mobiles que ces criminels puissent avoir.  Au début du vingtième siècle, les colonies appartenaient légalement à leurs métropoles.  Ceux qui contestaient les colonies, contestaient la loi et étaient donc traités comme des criminels.

Les explorateurs, archéologues, savants, comme Lionel Barton et Crichton Davey font des recherches qui les amènent à mieux connaître les civilisations des pays colonisés, mais peuvent aussi découvrir l'existence et les buts des groupes comme celui de Fu Manchu.  Le docteur chinois élimine ceux qui pourraient éclairer le monde occidental sur les menaces à la paix mondiale provenant de l'Orient.

Les traîtres sont ceux qui menacent l'organisation de Fu Manchu de l'intérieur.  Comme le montre l'exemple de Kâramaneh, le rôle des traîtres n'est pas du tout négligeable.  Voir aussi Fah-Lo-Suee et Fleurette dans La fiancée de Fu Manchu.  Un traître peut obéir à différents mobiles.  Kâramaneh est amoureuse de Petrie.  Le mandarin Yen-Sun-Yat est un ami de J. D. Eltham.  Le traître pourrait aussi agir par appât du gain, par peur ou par vengeance.  Abel Slattin de La résurrection de Fu Manchu trahit par cupidité.  En mettant au jour les secrets et les plans futurs de Fu Manchu, les traîtres rendent plus efficace la guerre que livrent les forces de l'ordre contre le terrible docteur.  On pourrait ajouter au nombre des traîtres les (nombreux) serviteurs et complices de Fu Manchu qui échouent dans leurs missions.  Les complices incompétents sont souvent victimes de morts violentes ou éliminés par le maître.  Voir, par exemple, le faux évêque de Damas et le cynocéphale de La résurrection de Fu Manchu.

Haut de la page

Aziz.

Frère de Kâramaneh; prisonnier de Fu Manchu; enfant; maintenu en état de léthargie; Arabe; libéré par Petrie et Nayland Smith.

Barton, Lionel.

Sir; orientaliste et explorateur; hardi voyageur; désordonné; dicte ses mémoires; grand; massif; cheveux gris mal tenus; moustache hérissée; yeux bleus aigus; peau tannée; barbe courte; possède des quantités d'objets exotiques; réputé; menacé par Fu Manchu.

Burboyne.

Secrétaire particulier de sir Crichton Davey; pâle; jeune homme.

Cadby.

Meilleur agent de Scotland Yard; enquêtait déguisé en marin; assassiné; victime de Fu Manchu; sans famille; bon garçon.

Cleeve, Chalmers.

Médecin; de Harley Street; fameux pathologiste.

Davey, Crichton.

Sir; de l'Inde; assassiné; prenait de la cocaïne; taille moyenne; bien bâti; traits fins; préparait un livre important; riche célibataire; victime de Fu Manchu; Anglais.

Denby, Vernon.

Neveu de J. D. Eltham.

Dolan.

Vieille hôtesse de Cadby, digne.

Edmonds.

La sténographe de sir Lionel Barton; jeune.

, Edouard.

Jardinier de J. D. Eltham.

Edward, James.

Passager de deuxième classe à bord du paquebot l'Andaman; complice de Fu Manchu; Asiatique; porte un faux nom; disparu.

Eltham, Greba.

Fille de J. D.; charmante; jeune; lourds cheveux bruns; yeux gris-bleu; ligne souple.

Eltham, J. D.

Révérend; clergyman; visage fin et intelligent; père de Greba; a été en Chine de 1896 à 1900; dit Parson Dan; le missionnaire-soldat; air jeune; emporté; veut retourner en Chine; menacé par Fu Manchu.

Fu Manchu.

Pouvoir maléfique; la plus perverse et la plus formidable personnalité du monde moderne; linguiste qui parle toutes les langues civilisées et presque toutes les barbares; artiste; savant; adepte de sciences et d'arts hermétiques; a le cerveau de trois hommes de génie; géant de l'esprit; haute taille; maigre; félin; haut d'épaules; front d'un Shakespeare; face de Satan; crâne rasé; longs yeux bridés magnétiques et verts comme ceux d'un chat; cruelle ruse de la race jaune tout entière; riche; docteur; péril jaune incarné en un Seul; bandit de génie; emploie des dacoïts; Chinois; le plus grand génie de l'Orient moderne; mains larges, longues et osseuses; menton pointu; front haut et large; Archange du Mal; pervers et cruel; reptilien; hypnotique; maniaque homicide; fume de l'opium; grande force physique; en fuite.

Furneaux, Jules.

Mort à Paris en plein Opéra; victime de Fu Manchu; Français.

Guthrie, Graham.

Résident britannique du Bhutan Nord; large et solide; cheveux gris; teint vermeil; yeux bleus hardis; moustache rude; sourcils épais; énergique.

Henderson.

Fondé de pouvoirs de lord Southery; petit; allure débonnaire; ressemble à un garçon de café.

Hung, Li Hon.

Chinois; a tiré sur le gouverneur de Hong-Kong; jugé; plaida coupable.

Kâramaneh.

Jeune fille; traits charmants et étranges; teint parfait d'une blonde; yeux et cils noirs comme ceux d'une créole; lèvres rouges; belle étrangère; bizarre accent chantant; main fine aux doigts enrichis de bagues; grands yeux; admirable beauté; gracieuse silhouette; esclave de Fu Manchu; complice de Fu Manchu; robe de soie collante; mince; moderne Dalila; yeux passionnés; Orientale; beauté enivrante; mains fines; amoureuse de Petrie; fume la cigarette; dangereusement belle; Kâramaneh signifie esclave; a un frère prisonnier de Fu Manchu : Aziz; trahit Fu Manchu par amour pour Petrie; Arabe; son père était un pur Bédouin; libérée par Petrie et Nayland Smith.

Kwee.

Valet chinois de sir Lionel Barton; louche; antipathique; assassiné; mort dans d'atroces souffrances; complice de Fu Manchu; voulait assassiner Lionel Barton; victime de Fu Manchu par accident [justice expéditive].

Laffitte.

Médecin français; assassiné; victime de Fu Manchu.

Lewin.

Officier à bord du paquebot l'Andaman.

Logan.

Policier; mort; victime des champignons vénéneux de Fu Manchu.

Martin, Edward.

Ingénieur électricien; ami du docteur Laffitte; Anglais.

Mason.

Agent de Scotland Yard; victime de Fu Manchu.

Monde, Jenner.

Professeur; grand; âgé; longs cheveux blancs; barbe de patriarche; porte des lunettes fumées et une canne; célèbre orientaliste; vieil excentrique; toujours dans la lune; vit très retiré; peu de relations; pas d'amis; en réalité Fu Manchu; le véritable Jenner Monde est captif en Chine.

Moreau.

Français; scientifique; a écrit le livre Les Hallucinations du hachisch.

Narcombe, Frank.

Sir; grand médecin; a constaté le décès de lord Southery.

Page Le Roi.

Égyptologue français; assassiné; étranglé.

Petrie.

Docteur; ami de Denis Nayland Smith; écrit des contes; n'a pas une grosse clientèle; sens rigide de la justice; amoureux de Kâramaneh; le narrateur.

Platt-Houston.

Général; voisin de sir Crichton Davey.

Rembold.

Professeur; ami de sir Lionel Barton.

Ryman.

Inspecteur; de la police fluviale.

Shen-Yan.

Propriétaire d'un bouge d'empoisonneurs [fumerie d'opium]; soi-disant barbier; petit; dit Singapore Charlie.

Smith, Denis Nayland.

Maigre; haute taille; traits hardis; bronzé; ami du docteur Petrie; arrive de Birmanie; impose le respect; tire son oreille gauche quand il réfléchit; a des pouvoirs étendus; fonctionnaire anglais; adversaire du docteur Fu Manchu; as du déguisement; simple fonctionnaire civil; parle les idiomes de l'Orient; commissaire; fume la pipe avec un mélange de Latakia.

Southery.

Lord; Henry Stradwick dit lord Southery; mort d'une affection cardiaque; victime de Fu Manchu; le plus grand ingénieur de son temps; était maintenu en état de léthargie; réveillé par Nayland Smith et Petrie.

, Stanislas.

Grand-duc; Russe; victime de Fu Manchu.

Strozza.

Secrétaire de sir Lionel Barton; sale tête; linguiste distingué; assassiné; Italien; voulait voler des objets précieux dans un sarcophage; mort dans d'atroces souffrances; victime par accident de Fu Manchu [justice expéditive].

Taylor, Bayard.

Voyageur américain; auteur du livre Le Pays des Sarrasins; a expérimenté le hachisch.

THUG.

Phansigar; étrangleur religieux; assassin oriental au service de Fu Manchu.

Von Homber.

Ingénieur allemand; mort depuis trois ans; en fait enlevé par Fu Manchu.

West, Frank Norris.

Aviateur américain; inventeur de la torpille aérienne West; traits allongés et énergiques; drogué au hachisch par Fu Manchu; ses plans ont été volés.

Weymouth, James.

Frère de John; marié; grand; sain; yeux bleus.

Weymouth, John.

Inspecteur; de New Scotland Yard; a une moustache; colosse; force herculéenne; frère de James; mari de Mary; brave.

Weymouth, Mary.

Femme de John; atterrée par la disparition de son mari.

Wills.

Valet de sir Crichton Davey.

Yen-Sun-Yat.

Mandarin chinois; l'un des sept; ami de J. D. Eltham; membre de la même organisation que Fu Manchu.

Haut de la page

- 1 -

- [Nayland Smith] Un bandit [Fu Manchu] qui, d'après moi, est maintenant à Londres où il mène sa petite guerre avec des armes de ce genre. Petrie ! Ce n'est pas seulement dans l'intérêt du Gouvernement britannique que je suis venu de Birmanie, mais dans l'intérêt de la race blanche tout entière, et je crois pouvoir assurer - sauf erreur de ma part - que son existence même dépend en grande partie du succès de ma mission.


- 2 -

- [Nayland Smith] […] Cet homme [Fu Manchu], fanatique ou mercenaire, est, sans aucun doute, la plus perverse et la plus formidable personnalité du monde moderne. C'est un linguiste qui parle toutes les langues civilisées et presque toutes les barbares. C'est un artiste et un savant, dans toutes les branches qu'enseignent les universités. C'est enfin un adepte de sciences et d'arts hermétiques qu'aucune université ne professe. Il a le cerveau de trois hommes de génie. Petrie, c'est un géant de l'esprit.


- 3 -

- [Nayland Smith] Imaginez-vous [Petrie] un homme de haute taille, maigre, félin, haut d'épaules, avec le front d'un Shakespeare et la face de Satan, au crâne rasé, aux longs yeux bridés, magnétiques, verts comme ceux d'un chat. Supposez-lui la cruelle ruse de la race jaune tout entière, concentrée dans un puissant cerveau, avec toutes les ressources de la science passée et présente, par les possibilités infinies d'un gouvernement riche qui, cela va de soi, a jusqu'ici dénié toute connaissance de sa réalité. Imaginez cet être terrible et vous aurez le portrait du docteur Fu Manchu, le péril jaune incarné en un Seul. 


- 4 -

C'était une bête [venimeuse], longue d'environ six pouces, rouge vif. Elle ressemblait un peu à une grosse fourmi avec de longues antennes frémissantes, fébriles. Mais elle avait un corps plus allongé, une tête plus petite et de nombreuses pattes se mouvant très rapidement. C'était une sorte de centipède géant, probablement du groupe scolopendre, quoique inconnu de moi [Petrie].


- 5 -

- [Nayland Smith] […] ce n'est pas un criminel ordinaire [Fu Manchu]. C'est le plus grand génie du mal qu'on ait connu sur notre terre depuis des siècles. Il est soutenu par un groupe politique dont la richesse est énorme, et sa mission en Europe est de "paver la route" ! Vous [Ryman] me suivez bien ? Il est l'avant-garde d'un mouvement d'une telle importance politique qu'il n'est pas un Anglais ou un Américain sur cinquante mille à s'en douter.


- 6 -

[…] je [Petrie] me trouvais dans une atmosphère littéralement empoisonnée, irrespirable, chargée de relents d'opium. Jamais, de ma vie, je n'avais fait une telle expérience. Respirer était un effort. Une lampe à huile en étain placée sur une caisse au milieu de la pièce éclairait ce lieu infect. Le long des murs s'alignaient dix ou douze couchettes toutes occupées. La plupart des fumeurs gisaient sans mouvement, mais un ou deux d'entre eux, accroupis sur leur couchette, suçaient avec bruit leurs pipes de métal. Ceux-là n'avaient pas encore atteint au nirvâna de l'opiomane. 

[Dans une fumerie d'opium]


- 7 -

Pour Smith et pour moi [Petrie], qui savions beaucoup des secrètes influences qui s'efforçaient de renverser l'Empire des Indes, de mettre peut-être l'Europe et l'Amérique sous le joug de l'Asie, il semblait qu'une énorme main jaune s'était appesantie sur Londres tout entier. Le docteur Fu Manchu était une menace pour le monde civilisé.


- 8 -

- Le docteur Fu Manchu, répondit le premier [Nayland Smith], était l'ultime expression de l'intelligence chinoise : un phénomène qui n'apparaît qu'une fois en beaucoup de générations. C'était un surhomme d'un incroyable génie qui aurait pu, s'il l'avait voulu, révolutionner la science. Il court en Chine une croyance d'après laquelle, dans certaines conditions, dont l'une est le voisinage d'un tombeau abandonné, un mauvais esprit d'un âge incroyable peut entrer dans le corps d'un nouveau-né.  Tous mes efforts jusqu'ici ne m'ont pas permis de retrouver la généalogie de cet homme appelé docteur Fu Manchu. Kâramaneh elle-même n'a pu m'aider en cela. Mais il est des instants où je pense qu'il était issu d'une très vieille famille de Kiang-Sou et que la condition que je viens d'indiquer a présidé à sa naissance.

Haut de la page