En-tete de pages
Page d'accueil
 A venir   Aide   Autos   Contact   Liens  
 Livres   Nouveautés  Photos

Page sur Pierre Saurel

 

Absolution (1983)

 

menu_saurel_titres

Tous les titres :

01 La mort frappe deux fois

03 Mademoiselle Pur-sang

04 Allô ...  Ici la mort !

05 Cadavre regardait la télé (Le)

06 Tueur à répétition

09 Abeille amoureuse (L')

20 Vieille est folle (La)

23 Payé pour tuer

25 Mystère de la cloche de verre (Le)

29 Murs du silence (Les)

30 Absolution

32 Homme à abattre (Un)

33 Chauffard en liberté

37 Carnage

40 Cirque de la mort (Le)

41 Évadés du pen (Les)

42 Meurtre au téléphone

43 Autostoppeuses

44 On demande une victime

46 Cercueil à louer

 

 

 

                   
Classement de sites - Inscrivez le vôtre!

 

 

Personnages

, Arthur.

Marchand général.

Bastien, Olivier.

Grand; chef de police et chef des pompiers de Joliville.

Bazou.

Habitant de Joliville; « bleu »; [union nationale ou conservateur ?].

Beauchemin, Aline.

Vieille fille fort caricaturale; maigre comme un piquet; figure en lame de couteau; yeux noirs très vifs; petite bouche pincée; menton presque aussi pointu que son nez; parle d'un ton sec; surnommée « la commère du village »; dévote; va à la messe tous les matins; médisante; sœur de Gustave; rongeuse de balustres.

Beauchemin, Gustave.

Frère d'Aline; vieux garçon; grand; soixantaine d'années; paresseux; voulait épouser Denise Fournel.

Beaulac, Michel.

Assistant de Robert Dumont; ami de Yamata; grand; jeune; hésite à épouser Yamata.

Bouchard, Victorine.

Amie d'Aline Beauchemin.

Boudrias, Henri.

Médecin; gros; coroner. 

Dumont, Raymond.

Frère du père de Robert Dumont.

Dumont, Robert.

Connaissance d'Omer Lanthier; le Manchot; dirige l'agence de détectives privés « Le Manchot  »; avait pas approuvé le second mariage de sa mère avec un homme beaucoup plus jeune qu'elle; a perdu un bras dans un accident; célibataire; célèbre; veut ouvrir un second bureau à Québec; possède deux bras artificiels plus un crochet; fume le cigare; fameux; fils de Corinne et de son premier mari.

Dumont-Spalding, Corinne.

Vient juste d'avoir soixante-dix ans n'en paraît pas soixante; mère de Robert Dumont; se teint les cheveux d'un brun tirant sur le roux; petite; mince; a conservé sa taille de jeune fille; pèse à peine cent livres; vive; parle beaucoup; sait imposer son autorité; veuve de Gerry Spalding; veuve deux fois; dite maman Corinne; charmante; a son permis de conduire; dite « Mom cow-boy  ».

, Fernande.

Ménagère du curé; adore les commérages; grosse; gaie; franc-parler; veuve d'Oscar.

Fournel, Denise.

Denise la rousse; servante d'hôtel; jolie; bien tournée; aguichait tous les hommes; sortait avec des hommes mariés; [femme trop séduisante qui brise les ménages]; buvait; 29 ans.

Gauthier, Bernard.

Jeune; abbé; assistant d'Omer Lanthier; souffre d'anémie.

Germain, Eugène.

Âgé; magnifique chevelure à peine grisonnante; très maigre; droit comme un piquet; fière allure; marié.

Gontran.

Vieux; a fait partie du chœur de chant à Forestville pendant près de trente ans.

Goulet, Patrice.

Vieux; forgeron.

Landry.

Détective; employé de Robert Dumont; en charge de l'Agence de sécurité.

Lanthier, Omer.

Curé de Joliville; près de la retraite; vieux.

Lemieux, Baptiste.

Conseiller municipal de Joliville; marié.

Nadeau, Jacques.

Sergent-détective; de la Sûreté du Québec.

Nantel, Germaine.

Ancienne femme de Rémi; décédé.

Nantel, Rémi.

Ancien barbier; très malade; veuf de Germaine; a le cancer ?

, Oscar.

Ancien mari de Fernande; décédé.

Poitras, Berthe.

Femme de Jérôme; ne peut garder un secret.

Poitras, Jérôme.

Maire de Joliville; mari de Berthe.

Spalding, Gerry.

Jeune; deuxième mari de Corinne Dumont; décédé; beaucoup plus jeune que Corinne.

Tremblay, Cléophas.

Père Cléophas; ancêtre; marié depuis 43 ans et 4 mois; mari de Délima; a toujours aimé les femmes.

Tremblay, Délima.

Femme de Cléophas; fort jalouse.

Turenne, Léonard.

Policier; capitaine; de la Sûreté du Québec.

Varin, Candine.

Dite Candy; statuesque; jolie; blonde; détective; employée de Robert Dumont.

Vézina.

Hôtelier; patron de Denise Fournel.

Yamata.

Secrétaire de l'agence de détectives privés  « Le Manchot  »; jolie; Japonaise; Mlle; voudrait épouser Beaulac.

, Yvonne.

Tante de Robert Dumont.

 

 

Haut de la page

Commentaires

Un inconnu venu se confesser à l'église de Joliville tire sur l'abbé Gauthier et prend la fuite.  Le sujet de la confession était un meurtre.  Le meurtrier est-il un des habitants du village de Joliville ?  Le meurtre a-t-il été commis à Joliville ?  Quand ?  Qui était la victime ?  Voilà tout ce que devra découvrir Robert Dumont, le Manchot.

Dans Absolution on retrouve un des personnages stéréotypés qui caractérisent les romans populaires et policiers, comme Les vacances d'Hercule Poirot, Meurtre au champagne, Le major parlait trop et Le chameau noir : la femme trop séduisante qui brise les ménages.  Le dénouement de l'histoire est pas mal conforme à la tradition.  La méchante meurt et les coupables ne sont pas trop coupables.

 

 

Haut de la page

Extraits

- 1 -

Le petit village de Joliville n'était qu'à quelques milles de Forestville, sur la Côte-Nord du Québec. Quand Forestville avait pris de l'expansion, on décida de diviser la ville en paroisses. Ceux qui habitaient la « campagne », les plus anciens habitants de la région, n'étaient pas contents. Ila auraient voulu conserver leur coin bien à eux. Aussi, on avait fait une cabale, on s'était adressé aux députés, puis à l'évêque. En ce temps-là, la religion jouait un grand rôle au sein de la politique.

- Forestville est devenue trop commerciale. Nous, nous sommes tous des cultivateurs, les seuls de la région, nous habitons tous le même coin. Maintenant, nous serons obligés de nous plier aux règlements qu'adopteront les citoyens de la grande ville.  Nous ne voulons pas de ça. Nous désirons notre paroisse, notre village bien à nous.

Il y avait eu référendum et on avait décidé de construire une église dans cette petite agglomération habitée par une certaine de personnes seulement. Enfin, au Parlement à Québec, il avait été résolu de détacher ce coin de la grande ville, d'en faire un village avec son maire et ses conseillers. Les politiciens d'alors se disaient :

« Il ne faut pas se mettre ces vieux à dos. Ce sont des organisateurs d'élections inégalables. Ils savent faire de la propagande. Ils pourraient s'organiser et notre député serait facilement battu s'ils se liguent contre lui. »

- 2 -

- [Robert Dumont] Donc, Denise la rousse était détestée de tout le monde ?

- [Fernande] Pas des hommes, c'est sûr, malgré que ça se battait pour savoir qui sortirait avec elle. Si je vous disais que cette fille-là a failli briser au moins cinq ou six ménages et que si elle n'était pas morte, monsieur le curé aurait pris les grands moyens pour la faire chasser du village …

- 3 -

- [Henri Boudrias] Pour le bien de tous […]

Haut de la page

Ce site a été développé avec Explorer 6 en mode 800

Ce site a été développé avec Explorer 6 en mode 800 * 600 pixels et avec Explorer 7 en mode 1440 * 900 pixels.

© Jean Pelletier 2003-2016 pour le site internet.

© respectif pour chacun des auteurs cités.