Philosophie

Donatien Alphonse François de Sade

Donatien Alphonse François de Sade (1740-1814) Écrivain et philosophe français.
Sade

Sade plaide pour l'égoïsme, la dureté, l'amoralité, la cruauté, la fourberie.  Tout cela est dans la Nature et ne peut être mauvais.  Le meurtre est dans la Nature.  Nos penchants, nos goûts nous sont dictés par la Nature.  Le fort domine le faible par la volonté de la Nature.  L'homme qui est fort domine la femme qui est faible.

L'égoïsme, la cruauté et la tyrannie ne peuvent être condamnés, selon Sade, puisqu'ils nous donnent des satisfactions d'amour-propre et que le mal que nous faisons aux autres ne nous afflige pas.

Par contre, Sade dénonce les sentiments comme l'amour, la charité et la reconnaissance.  Nous ne devons pas aimer les autres puisque celui qui aime devient l'esclave de ce qu'il aime.  Nous ne devons pas non plus éprouver de reconnaissance, parce que ceux qui nous aident le font par orgueil et sont déjà suffisamment récompensés.

La philosophie de Sade à l'égard de la famille est assez contradictoire puisqu'il prétend, tantôt que les enfants ne doivent rien à leurs parents, tantôt doivent tout à leur père et tantôt doivent tout à la mère.  Mais il se rapproche souvent de la mentalité de son époque en faisant l'apologie du père et en prônant la haine de la mère.

L'oeuvre de Sade, comme celle de Schopenhauer, sera d'une très grande importance dans l'analyse des textes de Simenon.

Du marquis de Sade :

Philosophie dans le boudoir (La) (Extraits)

Haut de la page
Haut de la page