La dame au diamant bleu (vers 1930 ?)

Tous les titres :

Chemin des dieux (Le)

Dame au diamant bleu (La)

Ermite du marais du diable (L')

Gardiens du gouffre (Les)

Maison du grand péril (La)

Temple de fer (Le)

Trois cercles de l'épouvante (Les)

Il y a une incertitude quant à la paternité de La dame au diamant bleu.  On prétend qu'il n'a pas été réellement écrit par Jean Ray, ce qui est fort possible.  Mais l'important est qu'il présente un bon exemple de ces histoires où la fidélité de l'épouse est en cause.

Au 19ème siècle, les femmes honorables devaient être vertueuses et épouser des hommes de conditions sociales acceptables.  Le mariage était pour la vie, impossible de le rompre.  D'où tragédie s'il s'avère que l'épouse a un amant.

Diana Canbury, fille d'un comte, ne pouvait épouser qu'un aristocrate, mais elle a connu, dans sa jeunesse, le beau et fringant Fred Archer.  Après avoir rencontré son mari, Percy, Diana a oublié son aventure de jeunesse, seulement Fred Archer ne l'entend pas ainsi.  Il voudrait bien profiter de son ancienne liaison pour faire chanter Diana.

Fred Archer est présenté comme un escroc et un maître-chanteur, parce qu'il joue le rôle de l'amant d'une femme mariée.  Ce dernier crime est suffisant pour mériter une punition.  Les plans d'Archer sont contrecarrés par Harry Dickson et Archer se suicide.  Sa mort était quasiment nécessaire, pour venger l'honneur de Diana Canbury et de son mari et empêcher toute tentatives de récidives.  Justice expéditive.

Fred Archer avait comme complice Lydie Forster, une chanteuse de café-concert.  Souvent dans les romans populaires, les chanteuses, serveuses et, de manière générale, ceux qu'on trouve dans les cafés et les cabarets sont assimilés à des criminels.  Le métier et les passe-temps de Lydie Forster ne surprennent donc pas trop.  Comme tout crime mérite châtiment, Lydie devra exercer son art en prison, pour un engagement de deux ans.

Un autre personnage typique du roman populaire, Schlomme Hersh, joue le rôle de l'usurier juif.  L'usurier juif n'est jamais très beau, ni très propre, ni très bien habillé et sa boutique est à son image.  Ici il est plutôt bien vu, mais ce n'est pas le cas dans tous les récits.

Haut de la page

Archer, Fred. 

Misérable; ancien professeur d'escrime de Diana Canbury; tournure élégante; beau comme un jeune Dieu; coquin; gredin; aventurier; criminel; veut faire chanter le comte Bastione au sujet de sa fille; misérable; indigne; complice de Lydie Forster et Nat Bunker; se suicide d'un coup de poignard.

Bastione. 

Comte; père de Diana Canbury; ambassadeur d'Italie en Angleterre.

Bunker, Nathaniel.  

Petit fils de Schlomme Hersch; a abjuré sa religion; s'est fait baptiser; est devenu un gredin; a été à Oxford; intelligent; fréquente la noble société; renégat; dit Nat; a joué le rôle de Patty pour entrer chez Harry Dickson; complice de Lydie Forster et Fred Archer; élégant et mince; 22 ans; sa figure présente un curieux mélange de beauté et de laideur; yeux noirs; nez fin; lèvres épaisses; front bas; cheveux noirs et crépus; jeune volait des poires et des prunes; a volé le diamant bleu; livré à la justice; condamné à 5 ans de travaux forcés.

Canbury, Diana.

Lady; femme de Percy; superbe créature; a pas 21 ans; petite main blanche; aime son mari; fille du comte Bastione; a été amoureuse de Fred Archer; réconciliée avec son mari.

Canbury, Percy.  

Lord; mari de lady Diana; 7-8 ans de plus que sa femme; tournure des plus aristocratiques; suprême élégance; croit à l'infidélité de sa femme; jaloux; richissime; réconciliée avec sa femme.

Connaught. 

Duc; connaissance des Canbury.

Crown, Mrs.  

Gouvernante de Harry Dickson; bonne et simple; vieille dame; tête presque blanche.

Dickson, Harry. 

Maigre et de haute taille; grand détective; fume la pipe; yeux gris; a volé une lettre et une boucle de cheveux à Fred Archer avec lesquelles Archer voulait faire chanter le comte Bastione; homme extraordinaire.

Forster, Lydie.  

Chanteuse de café-concert; se teint les cheveux en jaune or; complice de Nat Bunker et Fred Archer; oiseau de mauvais augure; ruine les hommes; livrée à la justice; condamnée à deux ans de prison.

Hersch, Schlomme.  

Brocanteur; taupe; vieux; marche clopin-clopant; accent russe; Juif; chemise d'une propreté douteuse; barbe blanche et broussailleuse; crâne dénudé; nez fortement recourbé; yeux de hibou; prête de l'argent; Dickson lui a rendu un service; honnête homme; respect pour Harry Dickson; a une fille mariée; grand-père de Nat Bunker; renie Nat Bunker.

Melcalf.  

Sacristain; unique parant de Mrs Crown; son fils aîné qui vit en Amérique vient d'avoir une petite fille; cousin de Mrs Crown.

, Nancy. 

Femme de chambre de Diana Canbury.

Owen. 

Médecin des Canbury.

, Patty. 

Jeune; remplace le facteur Shefferson pendant sa maladie; fils de Shefferson; [en réalité Nat Bunker déguisé].

Sherfferson.  

Facteur; malade ?

Wills, Tom. 

Élève de Harry Dickson.

Haut de la page

- 1 -

- Ce ne fut qu'un aveuglement passager de jeune fille, interrompit Diana [Canbury] en appuyant une main sur son sein palpitant et en levant l'autre pour accentuer ses paroles. Je vous le jure ! Mr. Dickson, je n'ai pas à rougir devant vous et, par-dessus tout, je n'ai pas à baisser les yeux devant mon époux. Ce qui m'est arrivé, c'est plus ou moins l'histoire de toutes les jeunes filles avant leur mariage.


- 2 -

- Oui, un coquin [Fred Archer] ! Répéta le détective [Harry Dickson], et je vous le prouverai au cours même de notre entretien. Voyez-vous, lady Diana, si ce Fred Archer n'avait pas été un gredin, il n'aurait jamais osé vous avouer ses sentiments. Il savait bien à l'avance que cet amour était sans issue.

Entre vous, la fille du noble comte Bastione, ambassadeur d'Italie auprès de Sa Majesté la Reine d'Angleterre, et lui, un aventurier sorti, je ne sais d'où, aucune union n'était possible.


- 3 -

- Je n'avais plus entendu parler de Fred Archer depuis mon mariage, déclara lady Diana [Canbury]. Je ne savais même pas s'il était encore à Londres et, à franchement parler, Mr. Dickson, comment, vivant aux côtés de lord Percy, aurais-je pu conserver le moindre intérêt pour ce maître d'armes que seules mon ignorance et ma naïveté de jeune fille avaient pu me faire considérer comme l'homme idéal ?

Haut de la page