Témoin indésirable (1958)

Tous les titres :

A.B.C. contre Poirot

À l'hôtel Bertram

Affaire Prothéro ( L')

Aventure de l'"Étoile de l'Ouest" (L')

Aventure de l'appartement bon marché (L')

Aventure du tombeau égyptien (L')

Cadavre dans la bibliothèque (Un)

Cartes sur tables

Chat et les pigeons (Le)

Cheval à bascule (Le)

Cheval pâle (Le)

Cinq heures vingt-cinq

Cinq petits cochons

Club du mardi (Le)

Couteau sur la nuque (Le)

Crime d'Halloween (Le)

Crime de l'Orient-Express (Le)

Crime de Regent's Court (Le)

Crime du golf (Le)

Demoiselle de compagnie (La)

Destination inconnue

Dernière énigme (La)

Disparition de Mr. Davenheim (La)

Dix petits nègres

Double péché

Drame en trois actes

Énigme du testament de Mr. Marsh (L')

Enlèvement du Premier Ministre (L')

Flux et le reflux (Le)

Géranium bleu (Le)

Guêpier (Le)

Heure zéro (L')

Homme au complet marron (L')

Indice de trop (Un)

Indiscrétions d'Hercule Poirot (Les)

Jeux de glaces

Lingots d'or (Les)

Maison biscornue (La)

Major parlait trop (Le)

Mémoire d'éléphant (Une)

Meurtre au champagne

Meurtre de Roger Ackroyd (Le)

Meurtre en Mésopotamie

Meurtre sera commis le ... (Un)

Mort avait les dents blanches (Le)

Mort n'est pas une fin (La)

Mort sur le Nil

Motif contre occasion

Mrs Mac Ginty est morte

Mystère de Hunters's Lodge (Le)

Mystère du bahut espagnol (Le)

Mystère du vase bleu (Le)

Mystérieuse affaire de Styles (La)

N. ou M.

Némésis

Noël d'Hercule Poirot (Le)

Noyée au village (Une)

Nuit qui ne finit pas (La)

Pendules (Les)

Pension Vanilos

Plume empoisonnée (La)

Poignée de seigle (Une)

Poirot joue le jeu

Poirot quitte la scène

Pouce de saint Pierre (Le)

Poupée de la couturière (La)

Quatre (Les)

Quatre suspects (Les)

Rendez-vous à Bagdad

Rendez-vous avec la mort

Retour d'Hercule Poirot (Le)

Rêve (Le)

Sanctuaire d'Astarté (Le)

Sept cadrans (Les)

Seuil ensanglanté (Le)

Signal rouge (Le)

S.O.S.

Témoin indésirable

Témoin muet

Témoin à charge

Trio à Rhodes

T.S.F.

Train bleu (Le)

Tragédie de Mardson Manor (La)

Train de 16 h 50 (Le)

Troisième fille (La)

Vacances d'Hercule Poirot (Les)

Vallon (Le)

Vol d'un million de dollars de bons

Témoin indésirable d'Agatha Christie est une autre dénonciation de la famille non traditionnelle.  La famille est un des fondements de la société, mais la vraie famille.  C'est-à-dire un homme et une femme, mariés pour la vie, avec des enfants légitimes.  Il est hors de question de divorcer.  On condamne les remariages, les enfants illégitimes ou adoptés.

Pour Agatha Christie, l'adoption est un moyen d'introduire des criminels dans les familles honorables.  Les enfants de parents criminels ou débauchés ne peuvent que ressembler à leurs parents biologiques, au mieux, ils ne posséderont pas les qualités de leurs parents adoptifs.  L'adoption ne fait même pas le bonheur des enfants adoptés, puisque certains d'entre eux, comme Michael Argyle, auraient préféré demeurer dans leur milieu d'origine, malgré toutes les difficultés qu'ils pouvaient avoir.

Rachel Argyle est châtiée en tant que mère adoptive.   Elle est décrite comme une femme qui souffrait d'une envie insatiable et anormale d'adopter les enfants des autres.  C'était une mère autoritaire qui étouffait son entourage.

Ce qui devait arriver, arriva.  Un des enfants adoptés possédait tellement la mentalité criminelle, qu'il fut indirectement la cause de la mort de Rachel.  Jack Argyle avait une longue feuille de route en tant qu'auteur de mauvais coups.  Pour une fois le principal suspect est coupable.  Pendant un certain temps, on pouvait se demander si Jack n'avait pas été condamné injustement.  Si oui, cela aurait été un horrible gâchis, que la romancière ne pouvait permettre.  Argyle était bien coupable, mais indirectement.  Agatha Christie livrait un indice, quand elle disait que Jack Argyle avait beaucoup de charme pour les dames d'un certain âge.

On voit souvent, dans les romans d'Agatha Christie, le personnage de la gouvernante dévouée, travailleuse et compétente.  Apparemment, Kirsten Lindstrom est une bonne gouvernante, sauf qu'elle est d'origine étrangère, ce qui met la puce à l'oreille.  Les étrangers sont toujours susceptibles d'être des criminels ou d'avoir de mauvaises moeurs.  Kirsten Lindstrom était la complice de Jack Argyle et la grande coupable de l'histoire.

On peut punir les criminels ou les individus douteux de différentes manières : par la prison et l'échafaud, bien sûr, mais aussi en les expédiant dans les colonies, au loin.  Parmi les enfants adoptés par Rachel Argyle, Jack meurt en prison, tandis que Christine et Michael vont finir leurs jours au Koweït.  Seule Hester s'en tire mieux, elle n'est que la fille naturelle d'une infirmière.  Elle va épouser Arthur Calgary, le scientifique dévoué et intègre de l'histoire, qui saura conduire sa femme sur le droit chemin.

La plupart du temps, quand un homme a une secrétaire, il existe entre les deux plus qu'une simple relation patron-employée.  Soit le patron est amoureux de sa secrétaire.  Soit la secrétaire est amoureuse du patron.  Ce genre d'histoire peut très mal se terminer.  Ici, par permission spéciale, Leo Argyle peut épouser Gwenda Vaughan.  Il n'est pas responsable de la mort de sa femme, qui était une très mauvaise personne.

Haut de la page

Argyle, Christine.

Fille adoptive de Rachel et Leo; métisse; secrétaire à la bibliothèque du comté; dite Tina; fluette; soignée; cheveux noir brillant; peau café au lait; jeune; yeux sombres; mère prostituée; gracieuse; poignardée par Kirsten Lindstrom; va épouser Michael Argyle et partir pour le Koweit.

Argyle, Hester.

Type irlandais; yeux bleu sombre; cheveux noirs; jeune fille; fille adoptive de Leo et Rachel; a été une mauvaise actrice; fille naturelle d'une Irlandaise; a été amoureuse d'un comédien minable et marié; beauté sauvage; mère infirmière qui avait épousé un soldat américain et est partie aux États-Unis; faible; va épouser Arthur Calgary.

Argyle, Jack.

Frère d'Hester et Michael; dit Jacko; pas normal ?; pas responsable de ses actes ?; problèmes d'argent; criminel; escroc; arrêté et condamné à perpétuité pour le meurtre de sa mère; mort après six mois de prison; odieux; innocent ?; vaurien; enfant adopté; gamin mentait et commettait des méfaits; était marié [union secrète]; ne valait pas grand chose; ancien mari de Maureen Clegg; charmeur; était marié à l'église; son père a été en prison; sa mère s'est enfuie avec un autre homme; né pour susciter le mal; avait poussé Kirsten Lindstrom à assassiner Rachel Argyle.

Argyle, Leo.

Père d'Hester, Michael et Jack; replié sur lui-même; veuf de Rachel; docteur de l'université d'Oxford; s'intéresse aux questions économiques et aux réformes sociales; veut épouser Gwenda Vaughan ?  [mal vu]; va épouser Gwenda Vaughan.

Argyle, Michael.

Frère d'Hester et Jack; dit Micky; vingtaine d'années; enfant adopté comme les autres; vendeur d'automobiles; mère ivrogne et pute qui le battait; étrange et amer; regrette son milieu maternel; détestait vivre avec les Argyle; mère morte dans un accident de voiture [punition pour avoir vendu son fils ?]; enfant illégitime; va épouser Christine et partir pour le Koweit.

Argyle, Rachel.

Femme de Leo; assassinée par Jack ? non; mère de Jack, Hester et Michael; ne pouvait avoir d'enfant; [dénonciation des familles artificielles ?]; fille de Rudolph Konstam; autoritaire; trop sûre d'elle; philanthrope; dévouée; enthousiaste; née pour être mère et non pas épouse; étouffait son entourage; victime de Kirsten Linstrom.

Calgary, Arthur.

Docteur; géophysicien; épaules légèrement inclinées; cheveux grisonnants; 38 ans; paraît plus âgé; très connu; va épouser Hester Argyle.

Clegg, Joe.

Électricien; mari de la veuve de Jack Argyle; mari de Maureen; stable et simple; jeune; blond.

Clegg, Maureen.

Veuve de Jack Argyle; ancienne hôtesse du Palais de la Danse; remariée avec un électricien; ouvreuse de cinéma; femme de Joe Clegg; trop maquillée; permanente bon marché; mauvais genre; insignifiante; amorale; dégoûte Calgary; sans grande intelligence.

Craig, Donald.

Amoureux d'Hester Argyle; jeune; dit Don; beau garçon; sérieux.

Durrant, Mary.

Née Argyle; fille adoptive de Leo; sœur d'Hester, Jack et Michael; femme de Philip; 27 ans; grande; sereine; mature; belle mais pas trop; yeux bleu vif; cheveux blond cendré; nette et soignée; dite Polly; profonde tendresse pour son mari; née O'Shaugnessy; passion pour son mari; orpheline; élevée par une tante malpropre.

Durrant, Philip.

Mari de Mary; frappé de polio avec paralysie des jambes; en fauteuil roulant; très intelligent; a épousé Mary en partie pour son argent; en voulait à Rachel Argyle parce que celle-ci s'était opposée à son mariage; dit Phil; ancien aviateur; assassiné par Kirsten Lindstrom.

Finney.

Major; cheveux gris; commissaire central.

, Harry.

"L'oncle Harry"; un des compagnons de la vraie mère de Michael Argyle.

Huish.

Officier de paix; taille impressionnante; paraît toujours triste; Gallois.

Konstam, Rudolph.

Immensément riche; père de Rachel Argyle; avait une femme américaine riche; lui et sa femme morts dans une catastrophe aérienne; philanthrope.

Lindstrom, Kirsten.

Dite Kirsty; femme entre deux âges; cheveux frisottants et jaunâtres; fait penser à une religieuse; gouvernante des Argyle; Écossaise ? non; accent étranger; origine suédoise; infirmière; dévouement sans limite; étrangère; était amoureuse de Jack Argyle; meurtrière de Rachel Argyle et Philip Durant; tentative de meurtre sur Christine Argyle.

Mac Master.

Docteur; ancien médecin des Argyle; n'exerce plus; âgé; sourcils en broussaille; yeux gris au regard inquisiteur; menton provocant.

Marshall, Andrew.

Avocat ?; a été défenseur de Jack Argyle.

Massalini.

Cardinal; connaissance de Leo Argyle.

Narracott, Mrs.

Une des femmes de ménage des Argyle.

, Réginald.

Sir; procureur général.

Vaughan, Gwenda.

Miss; secrétaire de Leo Argyle; 36-38 ans; très séduisante; corps moulé à souhait; chevelure et yeux d'un noir intense; grande vitalité; regard intelligent; sympathique; amoureuse de Leo Argyle; haine pour Rachel Argyle; va épouser Leo Argyle.

Haut de la page

- 1 -

- [Huish] […] il [Jack Argyle] était de ces gars qui, souvent, finissent par tuer. Je me souvient d'un individu qui avait pour habitude de commettre de menus larcins. Puis, il se prit à escroquer les vieilles femmes, avec ce résultat qu'un beau jour il éprouva le besoin d'en faire mariner une dans un bain d'acide. J'aurais classé Jack Argyle dans cette catégorie.


- 2 -

- [Mac Master] […] ne sont-ce pas les Chinois qui affirmaient que la bienfaisance devrait être considérée comme un mal ? Il y a du vrai là-dedans. […] la bienfaisance a de singulières répercussions sur les hommes, et nous savons à quoi nous en tenir à leur sujet. […] Rendez service à quelqu'un; votre geste spontané vous vaudra une certaine satisfaction, en tant que donateur, et vous éprouverez une vive sympathie à l'égard de l'obligé. En revanche, êtes-vous certain que celui-ci demeurera bien disposé à votre égard ? Vous aimera-t-il vraiment ? Il le devrait … mais en sera-t-il ainsi ?


- 3 -

- [Mac Master] Mrs [Rachel] Argyle était née pour devenir une mère merveilleuse. Imbue de cette vocation, pourrait-on dire, elle a poussé l'amour maternel jusqu'à l'exagération. Peut-être voulait-elle se prouver à elle-même qu'elle était vraiment une maman. […]

J'ai connu beaucoup de filles qu'un instinct maternel prononcé poussait au mariage, inconsciemment, peut-être. Les bébés venus, elles se sont senties profondément heureuses. Puis, leur vie est devenue plus rationnelle. Tout en s'occupant de leurs enfants, elles ont repris intérêt à leurs maris - un moment délaissés - et aux menues affaires locales, y compris les bavardages. Sur le plan spécifiquement physique, l'instinct maternel était satisfait.

Revenons à Mrs Argyle. Dans son cas, cet instinct était impératif, mais la satisfaction de donner naissance à un bébé (satisfaction physique, j'insiste) lui a été refusée. De ce fait, son obsession ne s'est jamais ralentie. Elle voulait des enfants, beaucoup d'enfants; ses pensées se concentraient sur eux; le mari n'était plus qu'une plaisante distraction, à l'arrière-plan. Rien n'a été refusé aux "adoptés", des vêtements sans cesse renouvelés aux objets inutiles et coûteux. […] En somme, cette marmaille a été nourrie à la cuiller et élevée dans du coton. Le résultat a été déplorable.


- 4 -

[…] un certain soir, Micky [Argyle] se décida à parler :

- Je veux revenir à la maison, auprès de ma petite maman.

Rachel [Argyle] fut bouleversée :

- Comment peut-il désirer sa mère ? Elle ne s'occupait pas de lui, ou se contentait de le battre quand elle était ivre !

Leo avait répondu calmement :

- Le fait demeure qu'elle est sa mère, et qu'il l'aime. […] La voix du sang […] Voilà ce qui est en jeu, vous n'y pouvez absolument rien. […] il [est] un sentiment impossible à acheter : l'amour filial.


- 5 -

Se consacrer aux déshérités était peut-être une belle vocation; cependant, le résultat ne fut pas tout à fait celui auquel on s'attendait. Mais comment s'étonner que la mentalité de ces enfants n'évoquât en rien les sentiments qu'auraient eu les propres descendants des Argyle ? Dans leurs veines ne coulait aucune goutte du sang des ancêtres de Rachel [Argyle], tous travailleurs et économes. Aucune trace, chez eux, de l'énergie et de l'ambition qui assurent une place enviable dans la hiérarchie sociale; aucun indice de la bienveillance et des qualités spirituelles de ses parents, à lui, [Leo] Argyle.

Le fortune permet d'accomplir de grandes choses, mais ses possibilités ont des limites : impossible de lutter contre l'atavisme. Précisément, la venue des petits à Sunny Point découlait d'une enfance misérable dans des milieux plus que douteux, et, à la longue, les germes spécieux dus à un quasi-abandon à eux-mêmes eurent tendance à se développer.

Haut de la page