Poirot : La troisième fille (1966)

Tous les titres :

A.B.C. contre Poirot

À l'hôtel Bertram

Affaire Prothéro ( L')

Aventure de l'"Étoile de l'Ouest" (L')

Aventure de l'appartement bon marché (L')

Aventure du tombeau égyptien (L')

Cadavre dans la bibliothèque (Un)

Cartes sur tables

Chat et les pigeons (Le)

Cheval à bascule (Le)

Cheval pâle (Le)

Cinq heures vingt-cinq

Cinq petits cochons

Club du mardi (Le)

Couteau sur la nuque (Le)

Crime d'Halloween (Le)

Crime de l'Orient-Express (Le)

Crime de Regent's Court (Le)

Crime du golf (Le)

Demoiselle de compagnie (La)

Destination inconnue

Dernière énigme (La)

Disparition de Mr. Davenheim (La)

Dix petits nègres

Double péché

Drame en trois actes

Énigme du testament de Mr. Marsh (L')

Enlèvement du Premier Ministre (L')

Flux et le reflux (Le)

Géranium bleu (Le)

Guêpier (Le)

Heure zéro (L')

Homme au complet marron (L')

Indice de trop (Un)

Indiscrétions d'Hercule Poirot (Les)

Jeux de glaces

Lingots d'or (Les)

Maison biscornue (La)

Major parlait trop (Le)

Mémoire d'éléphant (Une)

Meurtre au champagne

Meurtre de Roger Ackroyd (Le)

Meurtre en Mésopotamie

Meurtre sera commis le ... (Un)

Mort avait les dents blanches (Le)

Mort n'est pas une fin (La)

Mort sur le Nil

Motif contre occasion

Mrs Mac Ginty est morte

Mystère de Hunters's Lodge (Le)

Mystère du bahut espagnol (Le)

Mystère du vase bleu (Le)

Mystérieuse affaire de Styles (La)

N. ou M.

Némésis

Noël d'Hercule Poirot (Le)

Noyée au village (Une)

Nuit qui ne finit pas (La)

Pendules (Les)

Pension Vanilos

Plume empoisonnée (La)

Poignée de seigle (Une)

Poirot joue le jeu

Poirot quitte la scène

Pouce de saint Pierre (Le)

Poupée de la couturière (La)

Quatre (Les)

Quatre suspects (Les)

Rendez-vous à Bagdad

Rendez-vous avec la mort

Retour d'Hercule Poirot (Le)

Rêve (Le)

Sanctuaire d'Astarté (Le)

Sept cadrans (Les)

Seuil ensanglanté (Le)

Signal rouge (Le)

S.O.S.

Témoin indésirable

Témoin muet

Témoin à charge

Trio à Rhodes

T.S.F.

Train bleu (Le)

Tragédie de Mardson Manor (La)

Train de 16 h 50 (Le)

Troisième fille (La)

Vacances d'Hercule Poirot (Les)

Vallon (Le)

Vol d'un million de dollars de bons

Dans La troisième fille, comme dans bien d'autres romans d'Agatha Christie, il ne faut rien croire sur parole et toujours nous demander si nous connaissons réellement la véritable personnalité des gens.

Norma Restarick est décrite comme une folle, mais l'est-elle réellement ?  Ses symptômes, pertes de mémoire, troubles de comportement, pourraient être causés par des drogues qu'on lui administrerait à son insu.  Nous avons vu ça dans Le major parlait trop.  Le roman a été écrit dans les années 1960, grande époque pour l'expérimentation des drogues.  Frances Cary fait allusion aux drogues, à un certain moment.

David Baker est-il réellement un voyou ou ne s'agit-il que d'une apparence ?  Nous avons vu des romans où le voyou en est réellement un et d'autres romans où le voyou est moins pire qu'il ne le semble.  Tout se peut.  Par contre, plusieurs témoins confirment la version selon laquelle Baker est une sorte de gibier de potence.  Il est mêlé à toutes sortes de trafics louches.  Il vit au crochet de ses petites amies.  Il pourrait être un coureur de dot, car n'oublions pas que, si Norma Restarick semble plutôt fofolle et ma foutue, elle demeure quand même une riche héritière.  Baker pourrait vouloir l'épouser pour son argent.  Baker est issu du milieu des artistes, un milieu déprécié par la romancière.  Ce qui complique encore plus la situation de Baker, c'est que Norma Restarick suscite l'intérêt d'un autre prétendant : le docteur Stillingfleet.  Une femme ne peut pas épouser deux hommes et Stillingfleet, en tant que médecin, paraît un meilleur compagnon, pour une jeune fille fragile, qu'un escroc comme Baker.  Voir aussi Le meurtre de Roger Ackroyd, Mort sur le Nil et Rendez-vous avec la mort.  Baker devra donc disparaître d'une manière ou d'une autre.  Soit il sera coupable et jugé.  Soit il sera victime d'un crime.  Soit il finira ses jours en Afrique ou en Amérique du Sud.

Claudia Reece-Holland a bien l'air d'une jeune fille distinguée et compétente, mais ne serait-ce pas elle qui tente d'assassiner Mary Restarick, pour épouser son patron ?  Des secrétaires amoureuses de leur patron, nous avons déjà vu ça.

A propos, Andrew Restarick, lui-même est-il bien celui qu'il prétend d'être ?  Son cas n'est pas très clair.  Il a déserté le foyer conjugal, pour fuir avec sa maîtresse.  Ne méritait-il pas d'être puni pour ça ?  Une partie de sa punition a été de vivre en Afrique du Sud, dans des conditions si difficiles, qu'il a été réputé mort plusieurs fois.  Mais ne l'est-il pas vraiment mort, au fait ?  La possibilité existe.  Plus personne ne connaît le véritable Andrew Restarick.  Personne ne peut certifier que celui qui se présente comme Restarick est bien celui-ci.  Norma a de mauvaises relations avec sa belle-mère et son père. "Par hasard", ce sont les deux coupables.  Il est tout à fait normal que Norma Restarick ait de mauvaises relations avec son père, si son père n'est pas son vrai père.  En fait, le véritable Andrew Restarick a subi la peine de mort pour avoir quitté sa famille.  C'est un escroc qui a pris sa place.

Louise Birell, la maîtresse du véritable Andrew Restarick a connu une vie assez pitoyable, allant d'un amant à un autre, consommant alcool et drogue, pour finir par être victime de Frances Cary et de son complice.

Frances Cary pouvait être considérée comme suspecte, en tant que membre du milieu artistique et ayant suivi des cours d'art dramatique.  Sans connaître tous les détails de l'histoire, elle possédait la mentalité et la compétence nécessaire pour se déguiser, jouer des personnages et faire des mauvais coups.  Nous voyons la même chose dans Drames en trois actes et Meurtre au champagne.  Que Frances Cary ait pu être en même temps Mary Restarick, dans un roman ça va, mais dans la réalité ça serait peut-être autre chose.  Un épisode curieux est celui où Frances Cary découvre, soit-disant, le cadavre de David Baker.  Norma Restarick est censée être dans la pièce et Frances ne semble pas s'en apercevoir.

Le mariage de Sonia avec Roderick Horsefield est une petite curiosité.  Sonia est une étrangère beaucoup plus jeune que son futur mari, qui semblait bien espionner Sir Roderick.  Il faut croire qu'il ne s'agissait que d'un leurre inventé par Agatha Christie.  Souvent cette sorte de mariage est problématique.  Toutefois, Sir Roderick pouvait être un vieillard particulièrement au goût de la romancière.  Sir Roderick peut être un peu déboussolé.  C'est normal à son âge.  Mais on sent qu'il s'agit fondamentalement d'une bonne personne, qui a fait son devoir en son temps.  Peut-être Sonia est-elle la récompense de ses vieux jours.

Haut de la page

Abercromby.

Général; connaissance d'Hercule Poirot.

, Annie.

Femme de ménage du docteur Stillingfleet; d'un certain âge.

Baker, David.

Silhouette assez baroque paraissant vêtue en travesti; masse de cheveux châtains bouclée lui tombant sur les épaules; air exotique et presque beau; jeune; petit ami de Norma Restarick; indésirable ?; a eu affaire à la justice; [membre du complot ? veut épouser une riche héritière ?]; [mariage civil ??]; yeux bleu acier; très mauvais sujet; canaille; trafic de drogues; peintre amateur; dit le Paon; assassiné; faux tableaux; victime de Frances Cary.

, Basil.

Connaissance de Frances Cary.

Battersby, Miss.

Grande; distinguée; cheveux gris; air énergique; ancienne directrice du collège de Meadowfield; retraitée depuis un an; excellente mémoire; 70 ans.

Birell, Louise.

Ancienne maîtresse d'Andrew Restarick; buvait; se droguait; miss; devenue Louise Charpentier.

Cardiff, Peter.

Peintre; jeune; barbu; très sale; cheveux graisseux lui encerclant la tête cachant presque les yeux; mal vêtu; protégé de Frances Cary.

Cary, Frances.

Colocataire de Norma Restarick et Claudia Reece-Holland; grande; élancée; longs cheveux noirs; maquillage maladroit; visage cadavérique; travaille dans une galerie d'art; consomme de la drogue; en réalité Mary Restarick; trafic de drogues; faux tableaux; complice d'Andrew Restarick; meurtrière de David Baker; complice du meurtre de Louise Charpentier; livrée à la justice; a reçu des leçons d'art dramatique.

Charpentier, Louise.

Suicidée ? non; buvait trop; dépressive; [ancienne maîtresse d'Andrew Restarick ? oui]; a été la maîtresse du père de Claudia Reece-Holland; 43 ans; deux mariages; deux divorces; vrai nom = Carpenter ?; anciennement Louise Birell; victime de Frances Cary et du faux Andrew Restarick.

Comolly.

Sergent; policier.

, Edith.

Bonne d'Ariane Oliver.

, George.

Domestique parfaitement stylé d'Hercule Poirot; admire son patron.

Goby, Mr.

Enquête pour Hercule Poirot; ou Coby; petit; rabougri; insignifiant; ne regarde jamais la personne à qui il parle.

Henderson.

Espion allemand ?; capitaine.

Hjerson, Sven.

Héros des romans d'Ariane Oliver.

Horsefield, Roderick.

Oncle d'Andrew Restarick; véritable antiquité; assez dur d'oreille; terriblement distingué; ancien amiral ou général ?; astronome ?; sir; vieux; voix de stentor; large d'épaules et de visage; joues rouges; air irascible; dit oncle Roddy; aime pas beaucoup Andrew Restarick; presque aveugle; perte de mémoire; son frère a épousé la tante d'Andrew Restarick; épouse Sonia.

Jacobs, Miss.

Voisine de Frances Cary; âgée; vieille fille.

Lansberger.

Peintre fameux et très cher; naturaliste; décédé; presque oublié.

Lemon, Miss.

Secrétaire d'Hercule Poirot; toujours compétente.

MacFarlane, Mr.

Administrateur des Borodene Mansions; +- 45 ans; manières aimables; regard vif; ou Farlane; ou McFarlane.

Mountbryan, Lord.

Connaissance de George; grande expérience du monde; esprit fin; a donné beaucoup d'argent à une jeune femme.

Neele.

Chef-inspecteur; ami d'Hercule Poirot; cheveux grisonnants; de Scotland Yard; manière aimables.

Oliver, Ariane.

Mrs; enjouée; célèbre auteur de romans policiers; amie d'Hercule Poirot; volubile; boit très peu; déteste son héros Sven Hjerson.

Phelps, Susan.

Décoratrice; employeur de Norma Restarick.

Poirot, Hercule.

Gourmand; a rédigé une analyse des maîtres du roman policier; vieux; détective; se croit universellement connu; Belge; a appartenu à la police belge; chaussures vernies; vaniteux; fier de ses moustaches; très petit; étranger; tête en forme d'œuf; utilise ses cellules grises.

Race.

Colonel; connaissance d'Hercule Poirot.

Reece-Holland, Claudia.

Colocataire de Norma Restarick et Frances Cary; fille d'un député; grande; bien habillée; jupe très courte; jolie; cheveux noirs; maquillage discret; méfiance d'Ariane Oliver; réputation honorable; secrétaire; miss; conformiste; employée d'Andrew Restarick; [veut se faire épouser par son patron ? non].

Restarick, Andrew.

Gros bonnet; riche; a passé la majeure partie de sa vie en Afrique du Sud; séparé et veuf de Grace; s'est très mal conduit avec Grace; mari de Mary; s'est enfui avec Louise Birell; existence agitée; doué pour les affaires; [sera victime ? non, coupable]; dans l'industrie minière; [est-ce le vrai qui est revenu ? non]; entre deux âges; commence à s'empâter; tempérament d'aventurier; dit Andy; en réalité Robert Orwell escroc; le vrai est mort; a usurpé l'identité d'Andrew; complice de Frances Cary pour le meurtre de Louise Charpentier; livré à la justice.

Restarick, Grace.

Première femme d'Andrew; mère de Norma; morte il y a deux ans; longtemps invalide; anglicane; refusait le divorce; née Baldwin; vertueuse; puritaine; sévère et malheureuse; malade imaginaire.

Restarick, James Patrick.

Père d'Andrew et Simon; fils de Josua; homme d'affaires accompli.

Restarick, Josua.

Ancêtre d'Andrew; fondateur de la firme familiale il y a un siècle; ou Josuha; père de James Patrick.

Restarick, Mary.

Très jolie; seconde femme d'Andrew Restarick; beaucoup plus jeune que son mari; abondante chevelure dorée; grande; mince; épaules carrées; beauté artificielle; élevée en Afrique du Sud; déteste David Baker; garce ?; porte une perruque; voir Frances Cary; complice du faux Andrew Restarick.

Restarick, Norma.

Vingtaine d'années; longs cheveux épars de couleur indéfinie; grands yeux d'un bleu tirant sur le vert dénués d'expression; mal habillée [jeunes d'aujourd'hui]; air malpropre; jeune; Ophélie dénuée de charme; fille de Grace et Andrew Restarick; amoureuse de David Baker ?; travaille pour un décorateur d'appartements; légèrement demeurée ?; [on lui administre des drogues ? oui]; hait Mary Restarick; miss; [riche héritière]; faux nom = Norma West ; aucune ambition intellectuelle; dignité tragique; accepte son destin; va épouser John Stillingfleet; hérite de la fortune de son vrai père.

Restarick, Simon.

Frère aîné d'Andrew; stable et ennuyeux; décédé il y a un an; pas d'enfant; était veuf.

, Sonia.

Dame de compagnie de sir Roderick Horsefield; jeune étrangère; assez jolie; tête brune et lisse; petite; cheveux coupés à la Jeanne d'Arc; très timide; yeux bleu foncé; intéressée ?; [espionne sir Roderick ?]; épouse sir Roderick.

Stillingfleet, John.

Trentaine d'années; rouquin; visage d'une laideur attrayante; médecin; [va épouser Norma ? oui]; veut aller en Australie; [travaille avec Poirot ? oui]; grand; psychiatre hautement qualifié; va épouser Norma Restarick; [un fort avec une faible comme dans Rendez-vous avec la mort et Le meurtre de Roger Ackroyd].

Haut de la page

- 1 -

- [Ariane Oliver] […] Peu importe le genre que ces jeunes gens se donnent, ils sont sympathiques et gentils. […] Parce qu'ils ont une personnalité à part, on s'imagine des choses stupides sur leur compte …


- 2 -

- [Sir Roderick Horsefield] […] Probablement un type du genre beatnick, avec les cheveux longs et les ongles sales. J'en ai vu plus d'un errer chez nous. On n'ose pas leur demander "Qui diable êtes-vous ?" parce qu'il est difficile de se rendre compte si l'on s'adresse à une fille ou à un garçon, ce qui est bien embarrassant. Je suppose que ce sont des amis de Norma. De mon temps, ils n'auraient jamais franchi le seuil de notre demeure. Et si vous essayez de vous débarrasser cavalièrement d'eux, vous découvrez alors que vous avez affaire au vicomte Endersleigh ou à Lady Charlotte Marjoribanks. Ah ! Oui, le monde a bien changé …

Haut de la page