Poirot : Le train bleu (1928)

Tous les titres :

A.B.C. contre Poirot

À l'hôtel Bertram

Affaire Prothéro ( L')

Aventure de l'"Étoile de l'Ouest" (L')

Aventure de l'appartement bon marché (L')

Aventure du tombeau égyptien (L')

Cadavre dans la bibliothèque (Un)

Cartes sur tables

Chat et les pigeons (Le)

Cheval à bascule (Le)

Cheval pâle (Le)

Cinq heures vingt-cinq

Cinq petits cochons

Club du mardi (Le)

Couteau sur la nuque (Le)

Crime d'Halloween (Le)

Crime de l'Orient-Express (Le)

Crime de Regent's Court (Le)

Crime du golf (Le)

Demoiselle de compagnie (La)

Destination inconnue

Dernière énigme (La)

Disparition de Mr. Davenheim (La)

Dix petits nègres

Double péché

Drame en trois actes

Énigme du testament de Mr. Marsh (L')

Enlèvement du Premier Ministre (L')

Flux et le reflux (Le)

Géranium bleu (Le)

Guêpier (Le)

Heure zéro (L')

Homme au complet marron (L')

Indice de trop (Un)

Indiscrétions d'Hercule Poirot (Les)

Jeux de glaces

Lingots d'or (Les)

Maison biscornue (La)

Major parlait trop (Le)

Mémoire d'éléphant (Une)

Meurtre au champagne

Meurtre de Roger Ackroyd (Le)

Meurtre en Mésopotamie

Meurtre sera commis le ... (Un)

Mort avait les dents blanches (Le)

Mort n'est pas une fin (La)

Mort sur le Nil

Motif contre occasion

Mrs Mac Ginty est morte

Mystère de Hunters's Lodge (Le)

Mystère du bahut espagnol (Le)

Mystère du vase bleu (Le)

Mystérieuse affaire de Styles (La)

N. ou M.

Némésis

Noël d'Hercule Poirot (Le)

Noyée au village (Une)

Nuit qui ne finit pas (La)

Pendules (Les)

Pension Vanilos

Plume empoisonnée (La)

Poignée de seigle (Une)

Poirot joue le jeu

Poirot quitte la scène

Pouce de saint Pierre (Le)

Poupée de la couturière (La)

Quatre (Les)

Quatre suspects (Les)

Rendez-vous à Bagdad

Rendez-vous avec la mort

Retour d'Hercule Poirot (Le)

Rêve (Le)

Sanctuaire d'Astarté (Le)

Sept cadrans (Les)

Seuil ensanglanté (Le)

Signal rouge (Le)

S.O.S.

Témoin indésirable

Témoin muet

Témoin à charge

Trio à Rhodes

T.S.F.

Train bleu (Le)

Tragédie de Mardson Manor (La)

Train de 16 h 50 (Le)

Troisième fille (La)

Vacances d'Hercule Poirot (Les)

Vallon (Le)

Vol d'un million de dollars de bons

Le train bleu d'Agatha Christie est un roman qui aurait pu être écrit par Émile Gaboriau.

L'action se passe dans le milieu des riches et des nobles.  Il existe de la discorde familiale.  Les femmes ont des amants.  Les maris ont des maîtresses.  Ruth Kettering a épousé un homme en en préférant un autre.  Ruth est poussé au divorce par son père.  Tous les deux sont Américains.

Comme chez Gaboriau, les aristocrates dépensent beaucoup d'argent, mais ne savent pas nécessairement en gagner.  Si bien que de nombreux aristocrates deviennent opportunistes et intéressés.  Il y a des mariages d'argent.  Le terrain est propice au vol, à l'intrigue et à l'escroquerie.

Mireille, la coûteuse maîtresse, représente un des personnages stéréotypés propre à ce genre de milieu.  Mireille est très proche de la Juliette Chaffour de L'affaire Lerouge d'Émile Gaboriau.  Cette femme dépréciée ne s'intéresse aux hommes que pour leur argent et en a ruiné plusieurs.

La stratégie du moins soupçonnable semble avoir guidé la romancière dans son choix du coupable.  Derek Kettering et le comte de la Roche sont les deux principaux suspects.  Le mari en tant qu'héritier et personnage louche.  De la Roche en tant qu'escroc.  Comme nous sommes dans un spectacle, le coupable serait plutôt n'importe qui, sauf eux.

Derek Kettering va-t-il épouser Catherine Grey ?  Peut-on croire à la rédemption d'un tel personnage ?  Le fait que Ruth Kettering soit morte et que son mari survive veut-il dire que les incartades de l'épouse sont jugées plus sévèrement que celles du mari ?  S'agit-il d'une condamnation de l'idée du divorce dont étaient responsables les Américains ?

Haut de la page

Aaron, Joseph.

Dit Joe; ami d'Hercule Poirot; connaît tout au sujet de la profession dramatique.

, Annie.

Domestique de Ruth Kettering.

Archer.

Valet de chambre de Rufus Van Aldin.

Carrège, M.

Juge d'instruction; manières affables; porte un lorgnon; nez long et mince.

Caux, M.

Commissaire de police; ami d'Hercule Poirot.

Crippe.

Docteur; aimable; a coupé sa femme en petits morceaux.

De la Roche, Armand.

Comte; ancien prétendant de Ruth Kettering; ressemble à Derek Kettering; vulgaire escroc; gredin ; bien fait de sa personne; fascine les femmes; filou; coquin; lâche; pas un assassin; très intelligent; brun; taille élancée; allure hautaine; élégance raffinée; fils d'un obscur grainetier de Nantes; porte un monocle; fines moustaches noires; nombreuses intrigues; court après l'argent; détesté par les hommes.

Devize.

Duc de; son fils a commis plusieurs vols; Anglais; son fils avait le vice dans le corps fut exilé en Australie et condamné; fils jeune.

Dineroff, Olga Vasilovna.

Jeune femme; épaisse couche de fard; Russe.

Dykes, Albert.

Enfant de chœur à St. Mary Mad.

Evans, Charles.

Mari de Rosalie Tamplin; 27 ans; manières agréables; très sportif; ne possède pas un sou; dit Chubby; blond; chauvin; Anglais; pas méchant mais stupide.

Flavelle, Hippolyte.

Valet de chambre du comte de la Roche; impassible; mari de Maria.

Flavelle, Maria.

Cuisinière du comte de la Roche; femme d'Hippolyte.

Fox, Mary.

Lady; sa fille dérobait des articles dans les magasins.

Frampton, Edward.

Lord; ancien employeur de George.

Galbraitt.

Avoué de Rufus Van Aldin; associé de Guthbertson.

, George.

Valet de chambre d'Hercule Poirot; Anglais de pure race; visage impassible; flegmatique.

Goby, Mr. 

Petit vieillard; mal vêtu; regarde jamais son interlocuteur; tient une agence de renseignements.

Grey, Catherine.

Miss; 33 ans; descend d'une famille honorable; famille ruinée; travaille; ancienne dame de compagnie d'Emma Harfield; paisible; beaux yeux gris; gaie; très jolie; bon sens; type très anglais; aimable; distinguée; riche héritière d'Emma Harfield; Anglaise; va épouser Derek Kettering ?

Guthbertson.

Associé de Galbraitt; avoué de Rufus Van Aldin.

Harfield, Emma.

Cousine de Marie-Anne Harfield; décédée; caractère difficile; parcimonieuse; extrêmement riche.

Harfield, Marie-Anne.

Femme de Samuel.

Harrison, Arthur.

Docteur; gros homme d'âge mûr; respire l'énergie et la santé; mari de Polly; père de Johnnie.

Harrison, Johnnie.

Plus jeune fils des Harrison.

Harrison, Polly.

Femme d'Arthur; mère de Johnnie; vieille.

Haviland, Mr.

Ami de Rosalie Tamplin.

, Hélène.

Servante d'Amélia Viner.

Japp.

Inspecteur; de Scotland Yard.

Kettering, Derek.

Mari de Ruth; fils de lord Leconbury; débauché ?; propre à rien ?; honorable; 34 ans; grand et mince; voix traînante et ironique; charme juvénile; fin visage au teint bronzé; finances mal en point; Anglais; tempérament insouciant; mauvais sujet; foncièrement mauvais; rompt avec Mireille; joueur; va épouser Catherine Grey ?

Kettering, Ruth.

Mrs; fille unique de Rufus Van Aldin; 28 ans; teint délicat; pas très jolie; cheveux châtain clair; yeux très sombres; longs cils noirs; taille souple et élancée; volonté inflexible; fort caractère; femme de Derek; assassinée; méconnaissable; Américaine; égoïste; pas d'enfants; victime de Richard Knighton.

Kidd, Kitty.

Artiste très adroite; se produisait en travesti masculin; chantait et dansait; = Ada Mason; actrice.

Knighton, Richard.

Major; secrétaire de Rufus Van Aldin; jeune; Anglais; intelligence vive; charme et distinction; grand; jeune blond; boite; timide; amoureux de Catherine Grey; = le Marquis; parle français comme un Parisien; tue d'instinct; meurtrier de Ruth Kettering; livré à la justice; voleur.

Krassnine, Boris Ivanovitch.

Magnifique manteau de fourrure; paraît chétif et misérable; tête de rat; visage pâle; ligne légèrement courbée de son nez mince; père juif polonais modeste ouvrier tailleur; Russe; vieillard.

Leconbury.

Lord; père de Derek Kettering; un pied dans la tombe; vieux.

, Marie.

Servante de Rosalie Tamplin.

Mason, Ada Béatrice.

Femme de chambre de Ruth Kettering; Anglaise; osseuse et sèche; = Kitty Kidd; complice de Richard Knighton; livrée à la justice.

Michel, Pierre.

Employé de chemin de fer.

, Mireille.

Danseuse du Parthénon; maîtresse de Derek Kettering; teint ocre; masque de fard jaune; lèvres couleur orange; vie luxueuse; yeux sombres; ne pourrait accepter la pauvreté; Parisienne; [Voir L'affaire Lerouge d'Émile Gaboriau (Juliette Chaffour); La moisson rouge de Dashiell Hammett (Dinah Brand); Les vacances d'Hercule Poirot (Arlena Stuart); Le chameau noir d'Earl Derr Biggers (Shelah Fane)]; très connue; a ruiné pas mal d'hommes; mœurs légères; pouvoir magique sur les hommes; colérique.

Papopoulos, Démétriès.

Fameux antiquaire; vieillard; allure imposante; front haut; barbe blanche; manières onctueuses; noctambule; discret; transactions équivoques; yeux de jais; grand; teint jaune; Grec; receleur d'objets volés; fréquente les têtes couronnées; a des accointances dans la plus basse pègre; juif; air noble et bon; père de Zia; connaissance d'Hercule Poirot.

Papopoulos, Zia.

Grande; bâtie comme une Junon; yeux noirs pleins de flamme; fille de Démétriès; mademoiselle; 33 ans; gracieuse; belle.

Pavett.

Valet de chambre de Derek Kettering.

Perrezzio, Antonio.

Jeune; bien fait; beau parleur; ancien employé de Démétriès Papopoulos; ancien prétendant de Zia Papopoulos; a volé un bijou à Démétriès Papopoulos.

Poirot, Hercule.

Petit homme; étranger; tête ovoïde et légèrement penchée sur le côté; étudie la psychologie; larges moustaches cosmétiquées; en retraite depuis plusieurs années; grande renommée; fume de minuscules cigarettes; le plus fameux détective du monde; lueur verte dans les yeux; charmant; tenue soignée; Belge; vaniteux; porte une canne; très ponctuel; vieux.

Saunder, Tommy.

Enfant de chœur à St. Mary Mad.

Tamplin, Lenox.

Fille de Rosalie; honorable; sans aucun tact; sarcastique; visage aux traits disgracieux.

Tamplin, Rosalie.

Lady; cheveux d'or; yeux bleus; 44 ans; jolie; coquette; connue sur la Riviera; possède beaucoup d'expérience; a eu quatre maris; trois premiers maris morts; femme de Charles Evans; confortable aisance mais pas satisfaite; mère de Lenox; cousine germaine de Catherine Grey; vicomtesse; [intéressée, superficielle, dépréciée].

Van Aldin, Rufus.

Milliardaire américain; autrefois surnommé le Rouquin ou Poil-de-Carotte; un des hommes les plus riches des États-Unis; suggère à sa fille de divorcer; fume le cigare; très grand; puissantes épaules; regard vif; vieux.

Viner, Amélia.

Vieille; connaissance de Catherine Grey; de deux ans plus âgée qu'Emma Harfield; Miss; fille de Mary; [influence victorienne]; cœur d'or.

Viner, Mary.

Mère d'Amélia.

Haut de la page

- 1 -

C'était de la folie ! Dominée par la passion, Ruth [Kettering] courait à sa perte. Fille de Van Aldin, elle reconnaissait sa propre démence, et la condamnait, mais, justement parce que Ruth était la fille de Van Aldin, elle possédait une volonté de fer et une fois sa résolution prise, elle n'en démordait point. Dès le berceau, elle s'était montrée volontaire et les circonstances de la vie n'avaient fait que développer sa personnalité. En ce moment, elle se laissait impitoyablement guider par son caprice. Les dés étaient jetés, impossible de reculer.


- 2 -

- Pas du tout, répondit [Hercule] Poirot. Votre [à Derek Kettering] fâcheuse réputation ne saurait détourner de vous les femmes, au contraire. Ah ! Si vous étiez un homme honnête, d'une stricte moralité, suivant toujours le droit chemin sans jamais se permettre aucune défaillance, alors, oui, j'aurais des doutes sur votre réussite. Les qualités morales n'offrent rien de romanesque. Seules, les veuves savent les apprécier.


- 3 -

- […] Avant tout, je [Derek Kettering] cherchais une femme riche. Je courais les dots lors de ma première rencontre avec Ruth Van Aldin. Elle ressemblait à une svelte madone et, ma foi, je pris toutes sortes de bonnes résolutions.

Je fus amèrement déçu : ma femme en aimait un autre à l'époque de notre mariage. Jamais elle n'a eu d'amitié pour moi. Oh ! Je ne me plains pas ! Notre union constituait un marché fort honorable. Ma femme désirait le titre et moi l'argent. Notre malheur vint de ce que Ruth était Américaine. Sans éprouver à mon égard la moindre affection, elle exigeait que je fusse un chevalier servant. A plusieurs reprises, elle poussa l'audace jusqu'à me dire qu'elle m'avait acheté et que je lui appartenait. Résultat : je me conduisis envers elle de façon abominable. 

Haut de la page