Poirot : Le mystère du bahut espagnol (1960)

Tous les titres :

A.B.C. contre Poirot

À l'hôtel Bertram

Affaire Prothéro ( L')

Aventure de l'"Étoile de l'Ouest" (L')

Aventure de l'appartement bon marché (L')

Aventure du tombeau égyptien (L')

Cadavre dans la bibliothèque (Un)

Cartes sur tables

Chat et les pigeons (Le)

Cheval à bascule (Le)

Cheval pâle (Le)

Cinq heures vingt-cinq

Cinq petits cochons

Club du mardi (Le)

Couteau sur la nuque (Le)

Crime d'Halloween (Le)

Crime de l'Orient-Express (Le)

Crime de Regent's Court (Le)

Crime du golf (Le)

Demoiselle de compagnie (La)

Destination inconnue

Dernière énigme (La)

Disparition de Mr. Davenheim (La)

Dix petits nègres

Double péché

Drame en trois actes

Énigme du testament de Mr. Marsh (L')

Enlèvement du Premier Ministre (L')

Flux et le reflux (Le)

Géranium bleu (Le)

Guêpier (Le)

Heure zéro (L')

Homme au complet marron (L')

Indice de trop (Un)

Indiscrétions d'Hercule Poirot (Les)

Jeux de glaces

Lingots d'or (Les)

Maison biscornue (La)

Major parlait trop (Le)

Mémoire d'éléphant (Une)

Meurtre au champagne

Meurtre de Roger Ackroyd (Le)

Meurtre en Mésopotamie

Meurtre sera commis le ... (Un)

Mort avait les dents blanches (Le)

Mort n'est pas une fin (La)

Mort sur le Nil

Motif contre occasion

Mrs Mac Ginty est morte

Mystère de Hunters's Lodge (Le)

Mystère du bahut espagnol (Le)

Mystère du vase bleu (Le)

Mystérieuse affaire de Styles (La)

N. ou M.

Némésis

Noël d'Hercule Poirot (Le)

Noyée au village (Une)

Nuit qui ne finit pas (La)

Pendules (Les)

Pension Vanilos

Plume empoisonnée (La)

Poignée de seigle (Une)

Poirot joue le jeu

Poirot quitte la scène

Pouce de saint Pierre (Le)

Poupée de la couturière (La)

Quatre (Les)

Quatre suspects (Les)

Rendez-vous à Bagdad

Rendez-vous avec la mort

Retour d'Hercule Poirot (Le)

Rêve (Le)

Sanctuaire d'Astarté (Le)

Sept cadrans (Les)

Seuil ensanglanté (Le)

Signal rouge (Le)

S.O.S.

Témoin indésirable

Témoin muet

Témoin à charge

Trio à Rhodes

T.S.F.

Train bleu (Le)

Tragédie de Mardson Manor (La)

Train de 16 h 50 (Le)

Troisième fille (La)

Vacances d'Hercule Poirot (Les)

Vallon (Le)

Vol d'un million de dollars de bons

Dans Les enquêtes d'Hercule Poirot

Margharita Clayton du Mystère du bahut espagnol d'Agatha Christie doit bien être une étrangère.  Italienne ?  Espagnole ?  Cette femme trop belle séduit tous les hommes et peut être la cause de nombreuses tragédies.

Charles Rich était le suspect le plus évident.  On ne pouvait pas s'attendre à ce que ce soit lui le coupable.

Lire aussi Meurtre au champagne, Trio à Rhodes et Les vacances d'Hercule Poirot.

Haut de la page

Adams, Mrs.

 Femme d'un banquier; a été la maîtresse d'un jeune peintre; son mari s'est tiré une balle dans la tête; n'a pas épousé le peintre a épousé un jeune avoué; sirène.

Burgess, William.

Valet de chambre de Charles Rich; 37-38 ans; a été ordonnance dans l'armée; pas bavard; plutôt chétif; tête rentrée dans les épaules; visage tout pâle; voix atone; accent provincial; yeux bleu pâle.

Chatterton, Abbie.

Lady; femme du lord; a de l'esprit; originale; énergique; connaissance d'Hercule Poirot; beauté trop gâtée.

Chatterton, Lord.

Pair du royaume; ordinaire; mari d'Abbie.

Clayton, Arnold.

Mort; mari de Mrs; travaillait au ministère des Finances; 55 ans; très réservé; très intelligent; ne dansait pas; sortait guère; victime de Jock McLaren.

Clayton, Margharita.

Femme d'Arnold; de quelques années plus jeune que son mari; amie d'Abbie Chatterton; front large; cheveux noirs; yeux gris; teint pâle; Italienne ?; séduisante; peu intelligente; aime Charles Rich; mariée depuis onze ans; candide; effet dévastateur sur les hommes; femme fatale.

, George.

Valet de chambre d'Hercule Poirot.

Hastings.

Ami d'Hercule Poirot; [absent]; romantique.

Johnston.

Connaissance d'Arnold Clayton.

Lemon.

Miss; très efficace secrétaire d'Hercule Poirot; paraît tout en angles; machine humaine; instrument de précision d'une terrifiante efficacité; 48 ans; aucune imagination.

McLaren, Jock.

Commandant; 46 ans; le cœur sur la main; solide comme un roc; grand; teint basané; peu communicatif; visage rude mais pas désagréable; amoureux de Margharita Clayton depuis ses seize ans à elle; assassin d'Arnold Clayton; livré à la justice.

Miller.

Inspecteur; dédaigneux.

Poirot, Hercule.

Ponctuel; préfère les femmes avec des rondeurs voluptueuses; [allusion à la comtesse Vera Rossakoff]; sublime moustache; a le bras assez long au ministère de l'Intérieur et à Scotland Yard; vieux; accent étranger.

Rich, Charles.

Major; célibataire fortuné; 48 ans; à la retraite; aime Margharita Clayton; mâchoire volontaire; visage étroit; brun; mince; musclé et nerveux; ressemble à un lévrier; impénétrable; brillantes études; très intelligent.

Spence, Jeremy.

Travaille dans l'administration; 37 ans; mari de Linda; dit Jim; agréable à voir; bien mis; discret.

Spence, Linda.

Femme de Jeremy; pleine d'esprit; jolie; caustique; séduisante; mince; yeux rusés; visage à la propreté douteuse; bouche rouge cerise; pas très bien habillée

Haut de la page

- 1 -

Hercule Poirot […] était au contraire de la vieille école. Il avait une préférence bien continentale pour les rondeurs - les rondeurs voluptueuses, pourrait-on dire. Il aimait que les femmes soient des femmes, luxuriantes, hautes en couleur, exotiques. Il y avait eu, ainsi, certaine comtesse russe qui … allons, c'était loin, tout cela. Une folie de jeunesse. 


- 2 -

[Hercule Poirot] n'avait jamais considéré miss Lemon comme une femme. C'était une machine humaine, un instrument de précision d'une terrifiante efficacité. Elle avait quarante-huit ans, et la chance de ne posséder aucune imagination.


- 3 -

C'est à Margharita [Clayton] qu'il [Hercule Poirot] pensait. Cette apparente candeur enfantine, cette franche innocence - n'étaient-elles réellement que cela ? Ou masquaient-elles au contraire autre chose ? […] Était-elle de ces simples femmes-enfants qui peuvent se dire à elles-mêmes "je ne suis pas au courant" et s'en convaincre ? Il était conscient du charme qui émanait de Martharita Clayton. Mais n'était pas absolument sûr, à son sujet …

De telles femmes, théoriquement innocentes, pouvaient être la cause de bien des crimes.

De telles femmes pouvaient tuer, sinon par action, à tout le moins par calcul et intention.

Ce n'était jamais leur main qui tenait le fer …

Quant à Margharita Clayton ... non … il ne pouvait jurer de rien ! 


- 4 -

- [Hercule Poirot] […] Pensez [l'inspecteur Miller et Margharita Clayton] aux autres personnages d'Othello. C'est à Iago que nous aurions dû songer. Cette subtile instillation de poison dans l'esprit d'Arnold Clayton, les allusions, les soupçons. L'honnête Iago, l'ami fidèle, l'homme que l'on croit toujours ! Arnold Clayton avait foi en lui. Arnold Clayton l'a laissé pincer la corde de sa jalousie, la tendre jusqu'au point de rupture.

Haut de la page