Poirot : Meurtre en Mésopotamie (1936)

Tous les titres :

A.B.C. contre Poirot

À l'hôtel Bertram

Affaire Prothéro ( L')

Aventure de l'"Étoile de l'Ouest" (L')

Aventure de l'appartement bon marché (L')

Aventure du tombeau égyptien (L')

Cadavre dans la bibliothèque (Un)

Cartes sur tables

Chat et les pigeons (Le)

Cheval à bascule (Le)

Cheval pâle (Le)

Cinq heures vingt-cinq

Cinq petits cochons

Club du mardi (Le)

Couteau sur la nuque (Le)

Crime d'Halloween (Le)

Crime de l'Orient-Express (Le)

Crime de Regent's Court (Le)

Crime du golf (Le)

Demoiselle de compagnie (La)

Destination inconnue

Dernière énigme (La)

Disparition de Mr. Davenheim (La)

Dix petits nègres

Double péché

Drame en trois actes

Énigme du testament de Mr. Marsh (L')

Enlèvement du Premier Ministre (L')

Flux et le reflux (Le)

Géranium bleu (Le)

Guêpier (Le)

Heure zéro (L')

Homme au complet marron (L')

Indice de trop (Un)

Indiscrétions d'Hercule Poirot (Les)

Jeux de glaces

Lingots d'or (Les)

Maison biscornue (La)

Major parlait trop (Le)

Mémoire d'éléphant (Une)

Meurtre au champagne

Meurtre de Roger Ackroyd (Le)

Meurtre en Mésopotamie

Meurtre sera commis le ... (Un)

Mort avait les dents blanches (Le)

Mort n'est pas une fin (La)

Mort sur le Nil

Motif contre occasion

Mrs Mac Ginty est morte

Mystère de Hunters's Lodge (Le)

Mystère du bahut espagnol (Le)

Mystère du vase bleu (Le)

Mystérieuse affaire de Styles (La)

N. ou M.

Némésis

Noël d'Hercule Poirot (Le)

Noyée au village (Une)

Nuit qui ne finit pas (La)

Pendules (Les)

Pension Vanilos

Plume empoisonnée (La)

Poignée de seigle (Une)

Poirot joue le jeu

Poirot quitte la scène

Pouce de saint Pierre (Le)

Poupée de la couturière (La)

Quatre (Les)

Quatre suspects (Les)

Rendez-vous à Bagdad

Rendez-vous avec la mort

Retour d'Hercule Poirot (Le)

Rêve (Le)

Sanctuaire d'Astarté (Le)

Sept cadrans (Les)

Seuil ensanglanté (Le)

Signal rouge (Le)

S.O.S.

Témoin indésirable

Témoin muet

Témoin à charge

Trio à Rhodes

T.S.F.

Train bleu (Le)

Tragédie de Mardson Manor (La)

Train de 16 h 50 (Le)

Troisième fille (La)

Vacances d'Hercule Poirot (Les)

Vallon (Le)

Vol d'un million de dollars de bons

Meurtre en Mésopotamie d'AgathaChristie est un roman qui pose d'intéressants petits problèmes du point de vue moral.

Tout d'abord, à propos du mariage.

Louise Leidner ressemble à la femme qui détruit l'harmonie des ménages, qu'on a vu plusieurs fois chez Agatha Christie.  Adorée par les uns, elle est haïe par les autres.  Elle est destinée à connaître une triste fin, mais ce n'est pas pour la raison la plus évidente.  Elle est plutôt au centre d'une espèce d'imbroglio d'ordre moral.

Anciennement, les règles sur le mariage étaient très strictes.  On ne pouvait pas se marier deux fois "par erreur", annuler le deuxième mariage et repartir à zéro.  La bigamie méritait la peine de mort.  Agatha Christie sait ce qu'elle fait, lorsqu'elle laisse entendre que le premier mari de Louise Leidner est peut-être vivant.  Il est fort possible que cela soit vrai.  Si son premier mari est vivant, Louise Leidner n'a pas le droit de se remarier.  Il faut impérativement connaître le sort du premier mari, l'incertitude est inacceptable.  Si Louise Leidner se remarie, soit son premier mari est décédé, soit Louise Leidner sera punie de mort et possiblement son deuxième mari, soit le deuxième mari est le même que le premier.  C'est cette dernière solution, que l'on ne voit pas tous les jours, que la romancière privilégie ici.  Quant à savoir si une femme peut oublier à ce point son premier mari, libre à chacun de juger.  Dans Le flux et le reflux, un autre roman où une femme est possiblement mariée deux fois, l'épouse meurt.

Eric Leidner ressemble à un autre personnage type d'Agatha Christie : celui du grand scientifique entièrement voué à sa profession, ce qui est en général positif.  Dans son cas, cependant, comme sa femme ne pouvait pas se marier deux fois, il y avait de bonnes chances que Leidner soit en fait le criminel Frederick Bosner.  Un reste de sympathie d'Agatha Christie, Leidner est plaint à la fin.  Il devait souffrir d'aimer sa femme à ce point.

Maintenant le problème de la loyauté.

Louise Leidner a dénoncé son premier mari, Frederick Bosner, qui était un espion.  A première vue, on peut penser que si une femme découvre que son mari est un criminel, elle a le droit de le dénoncer autant que n'importe qui.  Selon les règles du dix-neuvième siècle, c'est moins certain.  Une épouse devait plutôt être loyale envers son mari jusqu'à la mort.  Hercule Poirot prête de mauvais motifs à Louise Leidner pour avoir dénoncé son mari.  Elle ne pouvait pas s'en tirer comme ça.

Marie Mercado est plus loyale envers son mari que Louise Leidner.  Marie Mercado, mariée à un drogué, protège son mari autant qu'elle le peut, si bien que, quoique dépréciée, elle ne meurt pas à la fin.

Parmi les personnages secondaires, Richard Carey joue le rôle de l'ami de la famille qui est amoureux de l'épouse.  Il aime et déteste en même temps Louise Leidner, ce qui est tout à fait logique.  Il la déteste, parce qu'il sait qu'il ne pourra jamais l'avoir.  Il déteste l'objet de son désir, qui le fait souffrir.

Le père Lavigny est un personnage tout de suite louche, parce que c'est un Français.  On ne sait pas trop ce qu'il mijote, au début, mais l'intuition est fondée.

Haut de la page

, Abdullah.

Jeune; boy de l'expédition Leidner.

Bendix.

Directrice d'une maison de santé.

Bérat, Jean.

Consul français.

Bosner, Frederick.

Ancien mari de Louise Leidner; espion au service de l'Allemagne; employé d'un ministère; fusillé en Amérique comme espion ?; dénoncé par sa femme; pas réellement fusillé ?; en fuite ?; frère de William; fond de sauvagerie; a refait sa vie sous le nom d'Eric Leidner.

Bosner, William.

Jeune frère de Frederick.

Byrd.

Docteur; malade.

Carey, Richard.

Bel homme; très mince; face brune et émaciée; yeux d'un bleu intense; mesure six pieds; architecte; 38-39 ans; séduisant; aimait et haïssait Louise Leidner.

Coleman, William.

Jeune; visage rond et poupin; entiché de Sheila Reilly; sait imiter les signatures; Anglais; dit Bill; brave garçon; part faire de la culture extensive dans le Sud de l'Afrique.

Curshaw.

Infirmière; amie d'Amy Leatheran.

Deane.

Major.

Emmott, David.

Jeune; sympathique; taciturne; air franc et résolu; Américain; calme; yeux bleus; voix claire et agréable; épouse Sheila Reilly.

, Ibrahim.

Domestique de l'expédition Leidner; jeune.

Jervis.

Lieutenant aviateur.

, John.

Jeune chef d'escadron; a été séduit par Louise Leidner.

Johnson, Anne.

Anglaise; approche la cinquantaine; manières masculines; cheveux gris coupés courts; voix rude; sympathique; grande admiration pour Eric Leidner; déteste Louise Leidner; pas jolie; assassinée par Eric Leidner.

Kelsey.

Major, mari de Mrs.

Kelsey, Mary.

Femme du major; tempérament délicat; bienveillante.

Lavigny.

Père; haute stature; longue barbe noire; lorgnons; Français; en réalité Raoul Menier fameux escroc spécialisé dans le vol d'objets d'art; complice d'Ali Youssouf; livré à la justice.

Leatheran, Amy.

Intelligente et observatrice; infirmière; Anglaise; très droite; pleine d'assurance; cheveux châtains; yeux bleus; avenante; robuste; pratique; 32 ans; aime pas Sheila Reilly; protestante.

Leidner, Eric.

Archéologue; professeur; taille moyenne; barbe brune; Américain-Suédois; âge moyen; geste nerveux; grande bonté ?; mari de Louise; délicieux; modeste; simple; aimait passionnément sa femme; meurtrier de sa femme; en réalité Frederick Bosner; violent; meurtrier d'Anne Johnson; livré à la justice.

Leidner, Louise.

Femme d'Eric; sujette à des terreurs nerveuses; étrange; championne du mensonge ?; belle; se croit une Vénus; séduisante; grande coquette; beauté blonde et délicate des Scandinaves; 30-40 ans; grands yeux violets; mince et fragile; distinguée; pleine d'énergie; accent américain; excelle à se créer des ennemis; mariée à Leidner depuis deux ans; son premier mari est mort depuis vingt ans ? non; dangereuse ?; sans cœur; très jolie; à 20 ans a épousé un espion au service de l'Allemagne : Frederick Bosner; l'a dénoncé; assassinée; cultivée; tourne la tête des hommes; beauté fatale qui conquiert le cœur de tous les hommes; gâtée; détruisait l'harmonie du groupe ?; cruelle; goûts simples et austères; recherchait pas le luxe; individualiste absolue; pas sensuelle; savourait la joie de dominer; cruauté instinctive; égoïste; haïssait la domination masculine; victime de son mari; maîtresse de Richard Carey.

Maidland.

Capitaine; chef de la police; curieux petit bonhomme; yeux gris; moustache.

Mercado, Joseph.

Grand et mince; mélancolique; teint maladif; barbe flottante; beaucoup plus âgé que son épouse; se drogue; séduit par Louise Leidner; pauvre loque humaine; mari de Marie.

Mercado, Marie.

Très jeune; allure sinueuse du serpent; déteste Louise Leidner; arrogante; moins de 25 ans; brune; allure furtive; femme de Joseph; chipie; vulgaire au possible; affreuse vipère; sentiments maternels pour son mari; défendrait son mari comme une tigresse.

Pennyman.

Age mûr; major.

Poirot, Hercule.

Petit; détective; Belge; étranger; tout rond; mesure cinq pieds cinq pouces; paraît vieux; énorme moustache; tête en forme d'œuf; catholique.

Reilly.

Docteur; père de Sheila; voix lente et mélancolique; cheveux noirs; long visage; chirurgien.

Reilly, Sheila.

Fille du docteur; dédaigneuse ?; primesautière; plutôt jolie; cheveux noirs; yeux bleus; teint pâle; lèvres peintes; parler froid et sarcastique; aime pas Louise Leidner; trop gâtée; petite peste; jeune et mal élevée mais au fond honnête fille; épouse David Emmott; péronnelle.

Reiter, Carl.

Gros blond à lunettes; cheveux longs et bouclés; yeux bleus et ronds; ressemble à un goret; visage rose et joufflu; 28 ans; Américain; photographe; timide et gauche; adoration aveugle pour Louise Leidner.

Van Aldin.

Ami d'Eric Leidner; admirateur d'Hercule Poirot.

Verrier.

Petit; archéologue français.

Yassouf, Ali.

Complice de Raoul Menier [le père Lavigny]; demi-Turc; habile ouvrier joaillier; livré à la justice.

Haut de la page

- 1 -

- [Docteur Reilly] […] Dans le privé, Mrs. Leidner se considérait un peu comme une star de cinéma. Il lui fallait constamment se tenir au premier plan … sous le feu des projecteurs. Suivant la loi des contrastes, elle épousa le professeur Leidner, l'homme le plus tranquille et le plus modeste de ma connaissance. Il l'adorait … mais l'adoration au coin du feu ne suffisait point à sa femme; elle voulait, de surcroît, jouer le rôle de l'héroïne persécutée.

[Comme Jonas Milk dans Le petit homme d'Arkhangelsk de Simenon.]


- 2 -

- [Docteur Reilly] […] Il serait en effet imprudent de révéler à un mari la vérité sur les agissements de sa femme ! Le plus drôle, c'est que je n'hésiterais nullement à dénoncer les torts du mari devant une épouse. Une femme reconnaît volontiers qu'un homme est un propre à rien, un escroc, un opiomane, un coquin et même un ignoble pourceau sans que pour autant ces accusations diminuent d'un iota son affection envers le coupable. Les femmes sont des réalistes en diable !

[C'est une façon de voir les choses.]


- 3 -

[Amy Leatheran]  Voilà, chère amie, toutes les nouvelles pour cette fois. Certes, il m'a été agréable de connaître un nouveau coin du globe, encore que je préfère l'Angleterre à tous les autres pays ! Vous ne sauriez concevoir l'aspect sale et répugnant de Bagdad. Nous sommes loin de la féerie des "Mille et une nuits " ! C'est peut-être joli du côté du fleuve, mais la ville en elle-même est horrible … et l'on n'y voit guère de beaux magasins. Le major Kelsey m'a accompagnée dans les bazars dont on ne saurait nier le pittoresque … mais ce n'est qu'un ramassis d'objets hétéroclites et le martèlement des chaudronniers sur les casseroles de cuivre finit par vous donner la migraine. J'avoue que j'hésiterais à me servir de celles-ci, à moins d'être tout à fait sûre de leur propreté, car on doit toujours se méfier du vert-de-gris lorsqu'on emploie une batterie de cuisine en cuivre.

Haut de la page