Poirot : Le chat et les pigeons (1959)

Tous les titres :

A.B.C. contre Poirot

À l'hôtel Bertram

Affaire Prothéro ( L')

Aventure de l'"Étoile de l'Ouest" (L')

Aventure de l'appartement bon marché (L')

Aventure du tombeau égyptien (L')

Cadavre dans la bibliothèque (Un)

Cartes sur tables

Chat et les pigeons (Le)

Cheval à bascule (Le)

Cheval pâle (Le)

Cinq heures vingt-cinq

Cinq petits cochons

Club du mardi (Le)

Couteau sur la nuque (Le)

Crime d'Halloween (Le)

Crime de l'Orient-Express (Le)

Crime de Regent's Court (Le)

Crime du golf (Le)

Demoiselle de compagnie (La)

Destination inconnue

Dernière énigme (La)

Disparition de Mr. Davenheim (La)

Dix petits nègres

Double péché

Drame en trois actes

Énigme du testament de Mr. Marsh (L')

Enlèvement du Premier Ministre (L')

Flux et le reflux (Le)

Géranium bleu (Le)

Guêpier (Le)

Heure zéro (L')

Homme au complet marron (L')

Indice de trop (Un)

Indiscrétions d'Hercule Poirot (Les)

Jeux de glaces

Lingots d'or (Les)

Maison biscornue (La)

Major parlait trop (Le)

Mémoire d'éléphant (Une)

Meurtre au champagne

Meurtre de Roger Ackroyd (Le)

Meurtre en Mésopotamie

Meurtre sera commis le ... (Un)

Mort avait les dents blanches (Le)

Mort n'est pas une fin (La)

Mort sur le Nil

Motif contre occasion

Mrs Mac Ginty est morte

Mystère de Hunters's Lodge (Le)

Mystère du bahut espagnol (Le)

Mystère du vase bleu (Le)

Mystérieuse affaire de Styles (La)

N. ou M.

Némésis

Noël d'Hercule Poirot (Le)

Noyée au village (Une)

Nuit qui ne finit pas (La)

Pendules (Les)

Pension Vanilos

Plume empoisonnée (La)

Poignée de seigle (Une)

Poirot joue le jeu

Poirot quitte la scène

Pouce de saint Pierre (Le)

Poupée de la couturière (La)

Quatre (Les)

Quatre suspects (Les)

Rendez-vous à Bagdad

Rendez-vous avec la mort

Retour d'Hercule Poirot (Le)

Rêve (Le)

Sanctuaire d'Astarté (Le)

Sept cadrans (Les)

Seuil ensanglanté (Le)

Signal rouge (Le)

S.O.S.

Témoin indésirable

Témoin muet

Témoin à charge

Trio à Rhodes

T.S.F.

Train bleu (Le)

Tragédie de Mardson Manor (La)

Train de 16 h 50 (Le)

Troisième fille (La)

Vacances d'Hercule Poirot (Les)

Vallon (Le)

Vol d'un million de dollars de bons

Le chat et les pigeons d'Agatha Christie est une histoire qui démontre particulièrement bien qu'il existe souvent plusieurs niveaux de lectures, dans un roman.  Sous les apparences d'un roman policier, nous assistons en fait à une sélection de personnel.  La directrice de l'école Meadowbank, Miss Bulstrode, songe à prendre sa retraite.  Il s'agit de trouver la bonne candidate pour la remplacer.

Honoria Bulstrode est autoritaire et sévère, mais en même temps ouverte au progrès, une sorte de progressiste réaliste.  C'est ce qui a assuré le succès de son école pendant de longues années.  Sa future remplaçante devra combiner ces qualités de conservatisme et de progressisme, afin d'assurer le succès de l'école dans le futur.

Les deux plus mauvaises candidates sont faciles à désigner.

Grace Springer est très dépréciée.  Elle est insupportable, trop parfaite, a une voix déplaisante, etc.  Elle n'hésite pas à dénoncer les manquements de ses collègues.

La seconde plus mauvaise candidate est Angèle Blanche.  En fait, Angèle Blanche n'est pas réellement celle qu'elle prétend être.  C'est la soeur d'Angèle qui utilise les certificats de cette dernière.  Une usurpatrice n'avait aucune chance de devenir directrice de Meadowbank.  La fausse Angèle Blanche est dépréciée dans le texte.  Il paraît qu'elle n'a pas beaucoup d'ordre, qu'elle est incapable de faire régner l'ordre dans sa classe.  Miss Bulstrode ne l'apprécie pas vraiment.

Eleanor Vansittart paraît une bien meilleure candidate.  Elle est distinguée et bien habillée.  Pourquoi est-elle refusée ?  Sans doute parce qu'elle "avait une certaine faiblesse sous des apparences d'énergie."  Son indécision aurait pu mettre l'avenir de l'école en danger.

Pour Miss Chadwick, ce n'est sans doute pas son dévouement, qui est remis en question.  Mais à son âge, elle peut difficilement incarner la nouveauté.  Miss Chadwick était née pour être une bonne seconde, mais pas une première.

Miss Chadwick est un personnage intéressant sur lequel on peut réfléchir.  C'est une personne foncièrement honnête, qui a consacré sa vie à l'éducation.  Elle n'a pas tué, volé et pillé toute sa vie.  Pourtant, Miss Chadwick, un jour, a commis un crime en assassinant Eleanor Vansittart.  Donc Miss Chadwick est une personne honnête qui a commis un crime, dont elle est révoltée elle-même en tant que personne honnête.  Il est possible aux personnes honnêtes de commettre des crimes, ce qui ne fait pas des crimes de bonnes choses.

Ann Shapland possède apparemment tous les talents et toutes les qualités, pourtant elle ne sera pas choisie.  Y avait-il des indices qui pouvaient nous laisser entrevoir ce résultat ? Peut-être bien le fait qu'elle refusait d'épouser Dennis Rathbone.  Au début du 20ème siècle, une jeune femme qui refusait le mariage ne devait pas paraître tellement normale.  C'est Ann Shapland qui tire "accidentellement" sur Miss Chadwick.  Il n'y a pas d'accident là-dedans, Miss Chadwick méritait une punition pour son crime.

La candidate choisie sera finalement Eileen Rich.  Elle a quelques petites choses à améliorer au sujet de son apparence, mais semble posséder la bonne combinaison de jeunesse, d'audace et de réalisme pour succéder à Miss Bulstrode.  Eileen Rich est déterminée à travailler très dur, car elle a un péché à se faire pardonner.  Elle est devenue enceinte sans être mariée.  L'enfant est "opportunément" décédé, car sa survie aurait compliqué les choses.  Pour expier son crime, Eileen Rich est condamnée à la vertu pour le reste de ses jours.  Les femmes qui s'occupaient de l'éducation des jeunes filles devaient évidemment être d'une vertu irréprochable, un peu comme des religieuses.

On trouve diverses considérations sur les races et la politique, dans ce roman.

Le cheik Ali Yusuf engageait son pays sur la voie de la modernité et de la démocratie.  Pourtant, une révolution le chasse du pouvoir.  Ali Yusuf était un démocrate, comparé à son grand-père Abdulla, un tyran qui terrorisait ses sujets.  Preuve qu'il ne sert à rien d'être trop bon avec le peuple.  On est plus respecté quand on est craint.  Balzac dit la même chose dans son roman Les paysans.  Dans Les paysans, le général Montcornet, un homme de la ville, essaie d'être bon avec les paysans, mais aucun n'a de reconnaissance de ce qu'il fait pour eux.  Par contre, les paysans sont dominés par une élite locale, qui les exploite.  L'élite locale triomphe parce qu'elle utilise la force et la manipulation.  Montcornet finit par être chassé.  Il s'agit d'un message pessimiste, par rapport au progrès et à l'humanisme.  On peut poursuivre cette réflexion en lisant le marquis de Sade ou Schopenhauer, mais ce n'est rien pour se remonter le moral.

Ali Yusuf a peut-être commis une autre faute en épousant secrètement une Blanche, dont il a un fils.  Au début du 20ème siècle, les mariages entre personnes de races différentes ne devaient pas nécessairement être bien considérés.  Ali Yusuf n'aura pas le droit de vivre vieux et heureux avec sa femme et ses enfants.

L'épouse d'Ali Yusuf, quant à elle, semble une femme parfaitement honorable et désintéressée et elle respecte le principe de la loi salique, en confiant l'administration du trésor dont elle hérite, à M. Robinson.

Ce Robinson est très proche du personnage de l'usurier juif, dont il existe quelques variations dans plusieurs romans, comme dans La dame au diamant bleu de Jean Ray et Le Pacha, Le temps d'Anaïs, et Le voleur de Maigret, de Simenon.  C'est le personnage du riche escroc, trop bien habillé, trop propre, trop beau.  Cette fois-ci, il a un rôle positif, mais une fois n'est pas coutume.

Haut de la page

Abdulla. 

Tyran qui traitait ses esclaves avec férocité; grand-père d'Ali Yusuf; faisait exécuter ses prisonniers dans des conditions horribles; prononcer son nom suffisait pour faire trembler qui que ce fût; respecté; admiré; grand; chef qui imposait sa volonté; s'entourait du décorum approprié.

Achmed. 

Vieux; aide de Bob Rawlinson.

ALI, MME. 

Jeune femme; 25 ans; jolie à croquer; bonne ménagère; a épousé secrètement Ali Yusuf alors qu'il étudiait à Londres; mère d'Allen; vit sobrement; donne une émeraude à Julia Upjohn; Anglaise; sensée; nulle en affaires; Ali lui permettait de lui lire la Bible; hérite des bijoux d'Ali; laisse Robinson administrer la fortune.

Ali Yusuf.

Cheik héréditaire de Ramat; visage olive; prince; larges yeux noirs; petit fils d'Abdulla; s'interroge sur la démocratie; craint une révolution dans son pays; ruse raciale; élevé selon les principes occidentaux; a confié une fortune en pierres précieuses à Bob Rawlinson; acquis aux principes démocratiques; mort en avion avec Rawlinson; son avion a été saboté par un mécanicien; avait des comptes en banque à Genève et à Londres et des propriétés considérables dans son pays; devait épouser Shaila ?; a épousé une Anglaise; père d'Allen; [éliminé parce qu'il a épousé une Blanche ? Voir Dolorosa de Simenon].

Allen.  

Petit garçon; yeux noirs; teint fortement bronzé; fils d'Ali Yusuf et MME ALI.

Atkinson.  

Travaille au consulat britannique d'Ankara.

Aubray, Giselle d'.  

Élève à Meadowbank; a des lectures interdites : Candide avec des illustrations ??

Ball, Andrew.  

Voleur; a tenté de cambrioler les Sutcliffe; jugé; sans travail; sans domicile fixe; condamné à trois mois de prison; stupide garçon; appartient au groupe Gecko ?; espion.

Blake, Miss. 

Professeur adjoint à Meadowbank; très jeune; visage sympathique.

Blanche, Angèle.  

Professeur de français de Meadowbank; pas beaucoup d'ordre; aimable; ne vaut pas celle qui l'a précédée; sainte-nitouche; curieuse; sournoise ?; très capable; la musaraigne; Française; 35 ans; cheveux châtain foncé; jupe et corsage de coupe sévère; a été professeur en Suisse en France et en Allemagne; se plaît guère à Meadowbank; aimait pas Grace Springer; susceptible; incapable de faire régner l'ordre dans sa classe; pas appréciée par Miss Bulstrode; sournoise; on peut facilement se passer d'elle; absence totale de personnalité; a utilisé les certificats de sa défunte sœur; déteste faire la classe; essayait de faire chanter Ann Shapland; tuée par Ann Shapland.

Bulstrode, Honoria.  

Directrice de l'école Meadowbank; sait être sévère; appelée le taureau; va prendre sa retraite ?; ses yeux semblent vous transpercer; doigté et autorité; excellente santé; a été audacieuse; favorable au progrès; a des relations dans la haute société; veut lutter de toutes ses forces pour sauver son école; propose à Eileen Rich de s'associer à elle; ouverte à l'avenir; réaliste; tient compte du facteur commercial; conseille à Eileen Rich d'améliorer sa coiffure.

Briggs. 

Jardinier de Meadowbank; vieux; bourru; se plaint de tout et des gens; respecte Miss Bulstrode.

Campbell, Gina.  

Marraine de Jennifer Sutcliffe; terriblement riche.

Chadwick, Miss.  

Très l'aise; mathématicienne de valeur; avenante; vieux cheval de guerre; surnommée Chaddy; apprécie pas Mlle Blanche; si dévouée; 55 ans; obstinée; cheveux gris quelque peu en désordre; a aidé Miss Bulstrode à créer Meadowbank; vieille et pitoyable; sa mère a dans les 80 ans; vieillie; tuée "accidentellement" par Ann Shapland en voulant protéger Miss Bulstrode; haïssait Miss Vansittart; a tué Miss Vansittart par jalousie parce que celle-ci pouvait devenir directrice de Meadowbank; épouvantée par son geste.

Dupont, René.  

Ami de Mlle Blanche.

Edmonson, John. 

Du Foreign Office; troisième secrétaire de l'ambassade britannique à Ramat; blond; grand; bien habillé; ami de Bob Rawlinson; guindé.

Gecko.

Dirige un groupe d'agents secrets ?

George.

Impeccable valet de chambre d'Hercule Poirot.

Green. 

Sergent; policier.

Hurst, Mr. 

Ami de Joan Sutcliffe; mari de Mrs.; de la compagnie des Pétroles.

Ibrahim. 

Oncle par alliance de Shaila; émir.

Isabelle.

Tante de Julia Upjohn.

Jane.

Élève à Meadowbank; mal à une oreille.

Johnson, Elspeth.

Surveillante générale à Meadowbank; à Meadowbank depuis 7 ans.

Kelsey.  

Policier; sang froid; inspecteur-détective; connaît Poirot.

King, Mary. 

Élève à Meadowbank.

Kolinsky, Mme.  

Espionne; parfaitement respectable.

O'Connor, Derek.  

Appartient au Foreign Office; travaille pour le colonel Pikeaway.

Paula. 

Élève à Meadowbank.

Pikeaway, Ephraim.  

Gras; entre deux âges; veston fripé; yeux qui ne s'ouvrent ou se ferment jamais complètement; Pikeaway n'est pas son vrai nom; colonel; du Service spécial; air endormi; connaît Poirot.

Poirot, Hercule. 

Étranger d'âge; chaussures vernies fort pointues; grandes moustaches.

Rathbone, Dennis. 

A souvent demandé à Ann Shapland de l'épouser; brave garçon; monotone ?; toujours le même; excellente réputation; appelé en Birmanie, Malaisie ou au Japon pour son emploi.

Rawlinson, Bob.  

Blond cendré; pilote privé d'Ali Yusuf;  sceptique quant à la démocratie; capitaine d'aviation; frère de Joan Sutcliffe; mort en avion avec Ali Yusuf; aimait pas le mari de Joan Sutcliffe; si imprudent; courageux.

Rich, Eileen. 

Professeur de littérature de Meadowbank; terrifiante; charmante ?; manque d'expérience; dynamique; chignon en désordre; a de la personnalité; audacieuse; veut expérimenter; aussi laide qu'un péché mortel; excellente observatrice; dépiste le mal; brave; va s'associer à Miss Bulstrode; veut une tâche ardue; a accouché à Ramat d'un enfant qui est mort; culpabilise; il ne pouvait être question de mariage et elle le savait donc l'homme n'est pas à blâmer; était follement éprise; enseigner est la passion qui lui reste; le snobisme lui déplaît; idéaliste.

Robinson.  

A peut-être un faux nom; aurait pu s'appeler Demetrios, Isaacstein ou Perenna; Grec ? Israélite ? Espagnol ?; pas Britannique; corpulent; habillé avec recherche; visage jaunâtre; grands yeux noirs et tristes; front très large; bouche généreuse; dents éblouissantes; mains fines et parfaitement entretenues; aucun accent; connaît beaucoup de monde; en relation avec le colonel Pikeaway; important; cette fois-ci du côté des anges; diamantaire; sert d'intermédiaire pour remettre les bijoux à MME ALI; va administrer la fortune.

Ronnie. 

Agent secret britannique; devient aide-jardinier à Meadowbank; prend le nom d'Adam Goodman; bien proportionné; beau garçon; grand; brun; admire Miss Bulstrode.

Rosamonde. 

Tante de Jennifer Sutcliffe; ne donne que 10 shillings à Jennifer pour Noël.

Rowan, Miss.  

Collaboratrice de Miss Bulstrode; professeur adjoint; croit au suicide de Grace Springer.

Shaila.

Princesse; cousine germaine d'Ali Yusuf; étudiante à Meadowbank; a été pensionnaire en Suisse; manque d'assiduité; agréable à fréquenter; 15 ans; précoce; taille moyenne; peau très foncée; raconte des balivernes; donne parfois l'impression d'avoir 25 ans; en fait usurpatrice; complice d'une bande qui voulait s'emparer des bijoux d'Ali Yusuf; la vraie princesse est détenue en Suisse.

Shapland, Ann. 

Secrétaire de Miss Bulstrode; 30 ans; cheveux noirs; a occupé des emplois divers; beaucoup voyagé; provinciale affectée; mère invalide; aime changer de place; si sûre d'elle; robe simple et de bon goût; refuse le mariage; très attrayante; ne s'attache à rien; observatrice-née; fille d'un général en retraite; saturée des écoles; veut épouser Dennis et créer un foyer ?; a percé l'identité d'Adam; connue de Mrs Upjohn; dangereuse espionne; nom de code Angélica; voulait obtenir des renseignements dans ses emplois; espionne depuis l'âge de 16 ans; était Angélica de Toredo à Ramat; habituée à se déguiser; a tué Grace Springer, Angèle Blanche et Miss Chadwick.

Springer, Grace.  

Professeur de gymnastique de Meadowbank; insupportable; rousse; a une odeur quand il fait chaud; pas aimée; pas populaire; trop curieuse; Gorgone; visage rempli de taches de rousseur; vantarde; déterre des scandales; [moucharde]; trop parfaite; tuée d'un coup de revolver dans le pavillon des sports; se privait pas de contredire les gens; cheveux acajou; menton proéminent; insignifiante; mauvaises manières; frustre; voix déplaisante; impolie; agressive; cassante; complexe d'infériorité; délire de la persécution; détestable; mal élevée; espionnait; méritait son sort; tuée par Ann Shapland.

Stone, Mr.  

Commissaire divisionnaire de la police.

Summerhages, Maureen.  

Amie de Mrs Upjohn; connaissance d'Hercule Poirot; visage charmant; originale.

Sutcliffe, Henry.  

Mari de Joan; super industriel; ennuyeux; pas aimée de Bob Rawlinson; père de Jennifer.

Sutcliffe, Jennifer.

Fille de Joan; quinzaine d'années; heureuse d'être de retour en Angleterre et d'entendre parler anglais; parfois fastidieuse; ne s'intéresse qu'à elle-même.

Sutcliffe, Joan. 

Sœur de Bob Rawlinson; mère de Jennifer; bavarde comme une pie; méprisait les rangements; beaucoup plus âgée que Rawlinson; femme d'Henry.

Todhunter, Mervyn. 

Sir; ancien employeur d'Ann Shapland; vieux ministre; courtisait Ann; marié.

Toredo, Angélica de.  

Danseuse espagnole à Ramat; voisine de chambre de Joan Sutcliffe; pas vraiment espagnole ?; ballerine de talent; très prisée de la clientèle; en réalité Ann Shapland.

Upjohn, Julia.

Camarade de Jennifer Sutcliffe à Meadowbank; réservée; fille de Mrs; a découvert les bijoux dans la raquette de tennis de Jennifer Sutcliffe; les a porté à Hercule Poirot.

Upjohn, Mrs. 

Mère de Julia; a été agent secret pendant la guerre à l'Intelligence Service; excursionne en Anatolie dans un bus; pendant la guerre opérait en Suisse ou au Portugal; voyage périlleux; connaissait Ann Shapland.

Vansittart, Eleanor.  

Tailleur impeccable; enseigne l'histoire et l'allemand à Meadowbank; adjointe de Miss Bulstrode; va remplacer Miss Bulstrode ?; prestance; la quarantaine; digne; tuée d'un coup sur la nuque; tuée par Miss Chadwick; avait une certaine faiblesse sous des apparences d'énergie.

Welsham, Duchesse de. 

Ses deux filles sont à Meadowbank.

Haut de la page

- 1 -

- [Briggs] [...]  Les femmes ont leurs caprices, et si vous les ignorez, il y a neuf chances sur dix pour qu'elles les oublient.


- 2 -

- [Mrs Sutcliffe] [...]  D'un Arabe, ou de n'importe quel étranger, on s'attend à tout [...]


- 3 -

- Beaucoup trop de maquillage , dit Jennifer [Sutcliffe]  presque indifférente.  Trop pour une Anglaise.  Des cheveux blonds ...   Je crois qu'elle était Américaine.


- 4 -

- [Miss Vansittart]  [...]  Avec ces Orientaux, sait-on jamais ? [...]


- 5 -

- [Ali Yusuf]  J'avoue ne pas comprendre : mon grand-père [Abdulla]  était un tyran qui traitait ses esclaves avec férocité.  Au cours des guerres entre tribus, il faisait exécuter ses prisonniers dans des conditions horribles.  Prononcer son nom suffisait pour faire trembler qui que ce fût.  Et cependant on le respectait; même on l'admirait : le grand Abdulla !  Et, moi, qu'ai-je fait ? ...   Sinon bâtir des hôpitaux, des écoles, améliorer les conditions de vie.  Que sais-je encore !  Est-ce à dire que la population préférait la terreur ?

Rawlinson haussa les épaules :

- Dans l'esprit de ses sujets, votre grand-père était vraiment un chef qui impose sa volonté et s'entoure du décorum qu'ils attendent à ce titre ...

- Mais, dans ces conditions, qu'advient-il de la démocratie ? [...]

- Oh !  ce mot a une signification qui varie selon les pays.  Une chose est certaine : il n'est jamais pris, de nos jours, au sens que lui donnaient les Grecs.  Tenez je parie que si les révolutionnaires vous chassent, un quelconque individu surgira qui, sous prétexte de bien servir les intérêts du peuple, commencera par faire décapiter quiconque s'opposera à lui.  Et la foule ne bronchera pas.  Même elle sera ravie de l'effusion de sang !

- Mais nous ne sommes pas des sauvages ; en maintes circonstances, nous avons donné la preuve de notre civilisation ...

- Il y a plusieurs sortes de civilisation.  Et je croirais volontiers que dans tout homme - où qu'il soit - il y a un instinct de sauvagerie.  Le principal est de trouver une bonne excuse pour lui laisser prendre le dessus.

Haut de la page