Miss Marple : Le club du mardi  (1932)

Extrait du recueil Le club du mardi

Le club du mardi d'Agatha Christie es une variante de l'histoire du mari, de la femme malade, acariâtre ou sans attrait et de la jolie servante.

Les coupables sont purement interchangeables.  Le coupable peut être le mari ou la gouvernante ou la servante ou deux des trois.  L'auteur qui décide que le coupable est le mari oriente son histoire dans cette direction, c'est-à-dire fournit au mari le mobile, les moyens et les possibilités.  L'auteur qui désigne la gouvernante comme coupable oriente son histoire en fonction de la gouvernante et ainsi de suite.  Les personnages qui ne seront pas des coupables serviront éventuellement de leurres.

Un roman est un spectacle.  Les auteurs, qui contrôlent toutes les possibilités, ne veulent pas toujours donner le même spectacle et donc jouent à la chaise musicale avec les différents coupables potentiels.  Les personnages ne sont que des acteurs qui jouent des rôles, il n'est donc pas plus grave que l'un soit coupable, plutôt qu'un autre.

Lire aussi A.B.C. contre Poirot, et La plume empoisonnée.

L'histoire de Mr Hargraves est ce que l'on pourrait appeler un beau scandale de province.  Au lieu de léguer ses biens à son épouse légitime, Hargraves les a plutôt donné à sa maîtresse, de qui il avait eu cinq enfants.  Agatha Christie condamnait ce genre de comportement.  Normalement, la famille légitime doit être privilégiée.  Lire aussi Le vallon, Cinq petits cochons et Un Noël d'Hercule Poirot.

Ce n'est pas un hasard que la maîtresse de Hargraves soit une ancienne domestique, autrement dit une servante.  Souvent, chez Agatha Christie, les serviteurs sont présentés d'une manière peu sympathique et, chez Simenon, les servantes sont souvent assimilées à des putes.

La maîtresse d'un homme marié est dans une situation équivoque.  Le club du mardi est une autre histoire où on nous dit que les servantes ont de mauvaises moeurs.

Haut de la page

Carruthers, Mrs.

Connaissance de Jane Marple.

Clark, Miss.

Dame de compagnie de Mrs Jones; soixantaine d'années; joviale; bien en chair; visage rubicond; dite Milly.

Clithering, Henry.

Sir; parfait homme du monde; a été superintendant à Scotland Yard.

Elliot.

Marchand de poisson.

Hargraves, Mr.

Connaissance de Jane Marple; vieux; était marié; mort; a pas légué sa fortune à son épouse légitime mais à une autre femme (une ancienne domestique) dont il avait eu cinq enfants; était bedeau et faisait la quête.

Jones, Albert.

Mari de Mrs; représentant pour une fabrique de produits chimiques; plutôt beau; grossier et rougeaud; cinquantaines d'années; très dépensier; un penchant pour les femmes; abominable; Jane Marple souhaite sa pendaison; responsable de la mort de sa femme; livré à la justice.

Jones, Mrs.

Femme d'Albert; +- 45 ans; tout à fait quelconque; empoisonnée; victime de son mari.

Linch, Gladys.

Jeune; bonne des Jones; complice d'Albert Jones; enceinte de Jones; décédée; a eu un enfant mort-né; Jones l'avait abandonnée pour une autre femme.

Lemprière, Joyce.

Artiste; cheveux noirs et courts; yeux d'un bizarre vert noisette.

Marple, Jane.

Tante de Raymond West; miss; cheveux blancs comme neige; tricote; yeux bleus très pâle.

Pender.

Révérend; vieux pasteur.

Petherick, Mr.

Notaire; petit bonhomme desséché; lunettes.

West, Raymond.

Écrivain de profession; neveu de Jane Marple; aime que l'environnement soit sans défaut.

Haut de la page